REGIME DETOX ET SPORT

Les régimes détoxifiants, ou “cures détox”, possèdent des vertus nettoyantes sur certains organes du corps humain, notamment le foie, véritable station d’épuration de l’organisme. Mais la plupart du temps, ces cures sont bien trop restrictives et incompatibles avec une activité physique ou sportive trop importante. Quelques règles sont à suivre.

POURQUOI FAIRE UN REGIME DETOX ET QUAND ?

Notre organisme est en contact constant avec de nombreuses toxines, que cela soit de façon pulmonaire (pollution, tabac…) ou digestive (pesticides, conservateurs, colorants…). Le fait de consommer certains médicaments (tous transitent par le foie, exceptés les suppositoires), de manger trop gras et/ou trop sucré ou de consommer des viandes en grillade (ou trop cuites) sont des facteurs aggravants. Le stress et la manque d’activité physique le sont également.

Il peut parfois arriver que le corps sature et qu’il puisse éprouver des difficultés à éliminer les déchets, comme après les fêtes de fin d’année si celles-ci furent gargantuesques. Ces toxines vont alors s’accumuler et influencer négativement la qualité de votre santé et vos performances physiques. Les conséquences d’une saturation en toxines peuvent être multiples : une fatigue chronique, un sommeil de mauvaise qualité, une peau terne, des troubles digestifs ou intestinaux, les yeux cernés, des douleurs articulaires et/ou musculaires, les cheveux gras ou ternes, de la rétention d’eau, des migraines, un stress aigu, une déprime… Une cure, si elle est contrôlée, peut donc être parfaitement saine et bénéfique si elle est placée avant une saison sportive, ou durant l’inter-saison. Elle se fera de préférence durant l’hiver, car le système immunitaire du sportif est mis à mal pendant cette période.

Il est important de respecter cette période durant laquelle vous allez faire votre cure détox, car celle-ci ne met jamais un athlète dans de bonnes conditions physiologiques pour la pratique d’un sport, même peu intense. Il faudra également veiller à laisser entre une et deux semaines entre la fin du régime détoxifiant et la reprise du sport. De plus, la cure ne devra jamais excéder une semaine. Evitez également la monophagie, qui consiste en la consommation d’un seul et unique aliment durant plusieurs jours. Bien que l’on puisse couvrir les besoins énergétiques, les apports seront qualitativement déséquilibrés et engendreront des carences.

regime-detox

QUELS ALIMENTS PRIVILEGIER ?

Le citron

En plus d’être très riche en vitamine C et en potassium, cet aliment va favoriser l’élimination des toxines ainsi que des graisses cachées dans votre organisme. De plus, le citron fait baisser le taux de cholestérol sanguin, booste le système immunitaire et prévient de certains cancers. Le jus du citron est donc l’aliment phare d’une cure détoxifiante.

La pomme

Riche en vitamine C et en minéraux, ce fruit permet de limiter l’absorption des graisses. Notez que la grande majorité des vitamines et minéraux présents dans une pomme se situe juste sous la peau, il conviendra donc de bien la rincer, mais de ne pas l’éplucher.

L’artichaut

Ce légume fleur est une variété de chardon qui a été « domestiqué ». Il possède un fort pouvoir purifiant sur le foie et sa propriété diurétique (car très concentré en potassium) va favoriser l’élimination urinaire des toxines. L’artichaut va également avoir une action sur le renouvellement cellulaire et possède une propriété coupe-faim.

La betterave

De part sa couleur vive, nous pouvons deviner que ce légume est très riche en antioxydants. De plus, elle va aider à réguler votre transit intestinal et aide à l’élimination des graisses.

Le pamplemousse

Ce fruit possède des propriétés anti-cholestérolémiantes et anti-diabète. En plus d’être très peu calorique, le pamplemousse est également bénéfique au bon fonctionnement cardiaque.

La carotte

La carotte est riche fibres, ce qui va réguler le transit intestinal, mais aussi en antioxydants et en potassium : ce dernier va favoriser le drainage des reins.

L’ananas

Riche en enzymes, ce fruit aide à la digestion et est donc considéré comme un aliment « brûle graisses ». A savoir, l’essentiel des bienfaits de l’ananas se retrouvent dans tige, et non dans le fruit lui-même.

L’ail

Ce légume contient du soufre, ce qui va permettre le renouvellement des globules blancs dans l’organisme. Ces derniers vont permettre d’éliminer les toxines présentes dans votre corps.

Les crucifères

Cette famille comprend les choux, les radis, les navets, les brocolis, le cresson… Ils sont riches en antioxydants et vont donc aider le foie à éliminer les toxines. De plus, le chou cru est très riche en vitamine C.

Le kiwi

Dit « anti-âge » pour sa teneur élevée en antioxydants en en vitamine C, le kiwi permet également de réguler le transit intestinal.

L’endive

Elle va avoir une action diurétique et possède un fort pouvoir antioxydant dû à sa forte teneur en sélénium.

 

Zoom sur le sélénium : c’est un oligo élément (simple atome, plus petit qu'une molécule donc) qui sera essentiellement retrouvé dans les produits de la mer, mais aussi dans les oeufs, les abats, la viande, les céréales complètes ou encore les légumineuses. Cet élément joue un rôle important dans certains métabolismes hépatiques, cardiaques et musculaires. Il va également aider au renforcement du système immunitaire. Un manque de sélénium dans l'alimentation peut provoquer une fatigue musculaire, une arythmie cardiaque, ou encore une baisse du système immunitaire. A l'inverse, un excès en cet oligo élément peut réduire la résistance des phanères (ongles et cheveux) et de la peau, et provoquer des troubles digestifs et de la fatigue.

 

Les laits fermentés

Très riches en probiotiques, ils vont permettre de renforcer et de rééquilibrer votre flore intestinale.

Le pissenlit

Cette fleur aide la bile à être synthétisée, puis à l’évacuer. 

Les fruits rouges

Les fruits rouges (fraises, framboises, grenades) sont riches en acide ellagique ce qui leur confère de fortes propriétés antioxydantes.

UN EXEMPLE DE CURE DETOX : LA "SOUPE AUX CHOUX" ADAPTEE AUX SPORTIFS

- 4 litres d’eau

- ¼ de chou vert ou frisé

- ½ chou fleur

- 3 oignons

- 4 carottes

- 1 botte de persil haché (à mettre après cuisson)

- Poivre + curry ou curcuma

- 2 cubes de bouillon

Laissez cuire à feu doux (sans le persil) jusqu’à ce que les carottes soient bien cuites. Prenez un bol par soir durant 5 jours et mangez sans excès lors des autres repas, en intégrant de préférence les aliments cités précédemment.

Ce qu’il faudra par conséquent retenir, c’est qu’une cure détoxifiante pourra être parfaitement adaptée au quotidien du sportif à condition que celle-ci soit stratégique : un bon timing (durant l’hiver, et pré ou inter-saison suivant le sport) et pas trop restrictive (pas de monophagie). Sachez lever le pied pendant et les jours suivant la cure pour éviter tout risque de blessure ou fatigue excessive.

Etienne

Etienne

Sportif depuis toujours, et triathlète depuis 5 ans, je suis plus à l'aise sur les longues distances (marathons, IronMan®...). Ma petite fierté est d'avoir terminé premier français lors des championnats du monde 70.3 en septembre 2017 aux Etats-Unis. Je suis également diététicien nutritionniste en parallèle de mon travail à Décathlon et collabore avec de nombreux sportifs dans leur préparation nutritionnelle sportive. L'activité physique et une bonne nutrition ? Deux (très bonnes) solutions pour rester en forme !

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER 

Conseils
nutrition-apres-effort
Bien s’alimenter avant et pendant l’effort c’est bien, mais gérer sa récupération c’est encore mieux. Trop souvent négligée, la phase de récupération a pourtant un rôle essentiel dans la réhydratation, la recharge des réserves énergétiques et la récupération musculaire.
Conseils
sport-problemes-gastriques
Dans le sport, et notamment les sports d’endurance, les troubles digestifs sont fréquents. Voici quelques recommandations pour optimiser le fonctionnement de votre système digestif avant et pendant l'effort.
Conseils
prepa-10-km
Quelle que soit l’épreuve, l’alimentation tient un place importante et ne doit pas être négligée. On vous explique comment bien préparer votre 10km.
Conseils
ultratrail-nutrition
Un ultra-trail nécessite des capacités physiologiques, physiques et mentales extrêmes. Votre stratégie nutritionnelle jouera un rôle prépondérant dans votre réussite et plusieurs paramètres sont à prendre en compte.
Conseils
periode-seche-perte-poids
Que ce soit une période de sèche ou de perte de poids, l’objectif est le même il s’agit d’une période de perte de masse grasse. C’est-à-dire du gras. Mais comment perdre de la masse grasse sans perdre de muscle ?

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE