Mon 1er Triathlon Sprint à Laval 

   

Le Dimanche 27 Mai, je relevais un défi : Le Triathlon de Laval.

 

La journée se fera en 3 étapes (sinon c'est plus du triathlon) :

1. Finir mon premier triathlon S,

2. Faire découvrir mon sport passion à 15 collaborateurs de mon magasin

3. Faire connaitre Aptonia grâce à un stand (Merci la Pom')

 

C'est anodin pour des personnes, moins pour d'autres. Je ferais donc partie des autres. Je me lance dans un nouveau défi : décrire mon 1er triathlon via ce mini récit. Je le fais surtout car j'ai envie de remercier chaque personne qui ont donné de la voix, du temps, de l'envie, de l'émotion mais surtout un sourire ce Dimanche 27 Mai.

 

Début de journée :

Un réveil à 6h30, petit déjeuner, enfin une banane, une crème Aptonia et plus rien ne passe...

J'ai préparé mes affaires la veille, histoire de ne rien oublier, plus qu'à mettre dans la voiture. Une dernière caresse de confiance à mon petit chien (certains vont rire en lisant ce passage, il était indispensable de le mettre) et me voilà partie. Une fois arrivée sur place, la première chose à faire avec l'équipe présente : vider le camion et installer le stand, on est plutôt rapide et le rendu est plutôt joli.

Vient maintenant l'heure du retrait de dossards, tout ce passe bien, une parenthèse plutôt marrante m'arrive, la jeune fille qui écrit les numéros s'est trompé dans le mien, je me retrouve avec une épaule gauche avec du feutre noir effacé et mes numéros du côté droit !! Le premier à rigoler est Bobby, mais c'est aussi le seul mec qui fait un triathlon en relais (partie vélo) avec des Van's sur des cales LOOK KEO.

Quelques minutes après, nous rentrons dans le parc à vélo afin de mettre nos équipements et d'enfiler la combinaison. Une photo de l'équipe de Décathlon LAVAL et puis on enfile nos lunettes et bonnet. Avant de partir, ma Hub' vient me donner un mot d'encouragement et un bisou. Ca me motive.

 

Natation :

Je pars avec mon acolyte de course : Mogopott. Le stress nous monte, toutes les séances de natation vont-elles payer ? L'objectif : 100% crawl et finir en moins de 20 min (700m). Nous rentrons dans l'eau, je ne me sens pas au mieux mais pas au pire.. Nous attendons quelques minutes dans l'eau. Le coup de pistolet est donné sans nous prévenir avant, je pars assez brusquement, mais au final je me sens bien, mieux que j'espérais. J'arrive à la moitié je regarde sur ma droite, Mogopott est toujours là, je souris dans l'eau et continue. Je vois le bord s'approcher. Ca y est on est arrivés (les gars toujours dans l'eau... 1ere VICTOIRE). J'entends Mathilde nous crier "16min" : ça me donne le sourire. Je fonce dans ma transition : 1min, je pars pour le vélo, j'encourage Mogopott que je vois dans l'autre ligne sortir de l'aire T.

Vélo :

C'est parti pour 20km, on a reconnu le circuit les jours précédents avec TsinTsin et Mogopott, je sais où est la difficulté. Les premiers km se passent bien, je suis dans un bon rythme. La Bouv me double dans le 1er faux plat, j'entends son " ALLEZ SOSO " : ça fait du bien, je remets des coups de pédales. Autour du Paulo de me rattraper, avant d'entamer la première difficulté j'entends son encouragement, on est partis.

Et la, je déraille... Je garde mon sang froid, je remet ma chaîne et repars. Un mal pour un bien puisque je retrouve Mogopott, nous finissons ensemble. Arrivés à la T2, on entend Mr Chaumont, Cycy, et la Pom', Lélé, Christelle, Camille L avec leur cris d'encouragement " TIENS LA ", "ALLEZ C'EST LA FIN " ! Une fois de plus ma transition est très bien gérée, en quelques seconde me voilà en Kalenji, je retourne mon dossard Aptonia et c'est parti dernière épreuve.

Course à pied :

Le moment tant redouté.... Et oui quelques semaines avant : fêlure de l'orteil, je n'avais pas couru ou très peu depuis, mais les première pensées ont été : QUOI ? DEJA ? PAS LA FIN ? 1km de couru et je vois au loin Mogopott, elle revient sur moi, elle me double et je ressens sa douleur dans sa respiration, c'est dur pour tout le monde. Je m'accroche et j'essaie de courir. En vain, je me mets à la marche rapide. Luc, le Manceau, me double, puis Tsintsin, il me fait rire avec son "Cours pas si tu peux pas. Il nous faut pas d'arrêt" : il ne veut juste pas monter les vélos solo lundi.

Puis 500m avant la ligne, je vois Martouf, je lui crie " Je t'attends on finit ensemble " ; on court puis 150m avant la ligne, un grand gaillard (dont je parlerai tout à l'heure) nous hurle dessus " ALLEZ SOSO ! ALLEZ MARTOUF ! " La ligne est là, on lève les bras avec un grand sourire et on la passe : 1H30 ; on se prend des les bras avec la même pensée " ON L'A FAIT ".

solenn-first-tri

Ils sont là, dans la zone d'arrivé pour nous féliciter ; ceux qui ont pété le chrono (La Bouv, Paulo, Germain), les relais avec leur grand sourire : Camcam, Tsintsin, Bobby, Athé. La Hub vient me prendre dans ces bras et me dit juste " putain je suis fière de toi ", ça fait du bien de voir une personne aussi heureuse que soi. Et enfin ma Mogopott, je la tcheck, ça veut dire beaucoup, ça veut dire que je suis fière d'elle et de nous, nos heures passeés dans l'eau à s'entraîner ont payé, nos heures sur le vélo aussi, nos discussions d'avant course pour nous rassurer étaient les bonnes. Mon acolyte et moi-même avons passé la ligne en FINISHER ! On reçoit une rose, en ce jour spéciale fête des mères, elle finira, quelques heures plus tard dans les mains de ma maman. Pour la remercier de tout.

On sort de la zone et on retrouve nos supporters : comment les remercier, leurs encouragements nous on fait oublier la fatigue, l'effort. Merci à vous : vous êtes supers !

Une fois l'émotion passée, je me rends dans le parc vélo, récupérer mes affaires. Et prévenir mes proches de mon résultat. Puis je vois un message : j'ai fait tellement de longueurs dans ma piscine de 6m on m'a sauté dessus, jeter des bouées mais j'ai pensé à vous j'ai fait les 700m.

Mr Djara : merci à toi également, toujours le mot pour la rigolade mais aussi pour féliciter ! Une chose est sûre : j'ai eu une joie immense en mettant mes résultats sur Strava. Premier kudos : Jimmy Brosse. Et oui c'est ton tour, tant attendu n'est-ce pas ? Présent dans chaque étape : pour nous dire "Oh tu t'inscris fais pas ta fiotte!", pour nous pousser avec  Mogopott à s'entraîner, à nous encourager avant le départ, à nous hurler dessus lors de l'arrivée (oui c'était lui), à nous féliciter pour le passage de la ligne.

Il n'a pas été présent seulement pour la course, mais également à me pousser dans ce PSL triathlon que je mène, il était là aussi en Espagne pour le mini triathlon d'Aptonia (merci Maxime, ingénieur de la marque par ailleurs, notre équipe était top et ton soutien aussi), à me donner les clés pour faire décoller Aptonia dans notre Décathlon LAVAL.

J'ai bien aimé te faire mariner tout le long mais pour la bonne cause : le plus grand merci te revient. Mr Brosse, ce jour là j'étais pas une flotte et j'en suis fière !!

 

Merci à chaque personne car vous m'avez fait vivre une belle journée sportive, je me souviendrais de ce premier triathlon. Vous m'avez donné envie de tout déchirer. D'ailleurs, je vous laisse car j'ai mon 4e triathlon de l'année à préparer (tu m'as même fait aimer ça Mr Brosse).

MERCI A VOUS TOUS !

Solenn

 

Si comme Solenn vous voulez partager votre première expérience en triathlon, écrivez-nous à myfirsttri@aptonia.com !

HAUT DE PAGE