IRONMAN® NICE 2017 : mon 1er TRIATHLON….et FINISHER avec tant de PLAISIR !!!  

Pourquoi ce défi ?  

Devenir un IRONMAN® fait partie des rêves de nombreux sportifs !

Après avoir été finisher de marathons, trails comme l’UTMB et la Diagonale des Fous (180Kms - 10 000m D+), souvent on me parlait de ces triathlons IRONMAN®, alors en effet pourquoi pas moi ?

Ok mais avant il faut que je sois rassuré sur la discipline principale à savoir le vélo… ainsi je décide de m’inscrire fin 2015 à l’Etape du Tour 2016… j’achète donc un vélo:)...BTWIN! Fin avril 2016 et je me lance dans 2 mois de prépa sur base des conseils de tous les cyclistes autour de moi.

Les sensations sont bonnes, ce 1er contact avec ce sport me plaît, parcourir les cols sur les routes déneigées et pas encore ouvertes aux automobilistes est un réel plaisir…

Le 05 juillet 2016, je suis au départ de l’Etape du Tour, stressé mais heureux et d’autant plus durant l’épreuve qui se déroule bien. Je suis fier de ma performance à l’arrivée : 3385è sur 15 000 au départ en ayant réussi à doubler 8000 cyclistes (parti 13 000e et arrivé 5500e).

=> Gonflé à bloc, OK c’est validé, je “peux” m’inscrire au triathlon IRONMAN®...restera à gérer le financement de l’inscription (570€)... et la natation :)

 

Quelle prépa pour relever ce challenge ?  

> L’INSCRIPTION, vite vu !... Ma femme ayant vite compris que ce challenge sportif était excitant pour moi et source une nouvelle fois de belles émotions familiales :), le sujet du financement de l’inscription a vite été balayé !

D’autant que se préparer à ce défi en Haute Savoie où nous habitons est une chance tant tout est réuni pour en un minimum de temps se préparer au mieux aux différentes épreuves. Je suis notamment chanceux de travailler juste à côté d’un Lac d’1km de long qui sera parfait pour me permettre d’atteindre mon objectif sur la nage. Autant donc profiter de tout cela dès maintenant et n’attendons pas une année supplémentaire pour réaliser ce rêve !!!

> LA NAGE, une bonne suprise!... Je commence durant les vacances de Noël à tester mes aptitudes en natation : 28’ pour 1km en piscine, bassin 25m… que j’arrive à enchaîner 3 fois sans m’arrêter… voilà le point de départ… je me lance dans les recherches sur internet sur mes potentiels progrès à venir, plans d’entraînements, conversion en bassin 50m, eau libre voire mer mais peu de choses intéressantes.

Ayant moins de nageurs dans mon entourage que de cyclistes, je préfère donc me fier à mon feeling et expériences des autres sports.

 

=> Je commence dès Janvier jusque Mars par 1 séance par semaine de natation en piscine de bassin 25m avec entraîneur (travail technique principalement en crawl) et 1 en piscine tout seul en bassin 50m pour enchaîner de 3 à 4kms d’une traite puis cette dernière même séance 1 fois par semaine d’Avril à Juillet en Lac (je descends à 21’ le Km).

 

Je prends du plaisir à nager, surtout en lac, en pleine nature, la sensation de liberté étant très agréable et la perception de vitesse étant bluffante ! Je suis donc confiant pour le jour J, restera à voir l’effet de nager en mer plutôt qu’en lac.

 

> LE VELO, je découvre une réelle force! Je commence dès fin Mars en me fixant 500 premiers Kms sur petit plateau...incluant la reco du parcours à NICE (140kms)  et 2 sorties de 70 - 100kms par semaine. Je m’inscris à 3 courses d’une centaine de Kms, 2000M D+ pour enchaîner idéalement à chaque fois avec une boucle d’une soixantaine de kms. Ces courses sont prévues début Juin, mi-Juin et Début Juillet. Dès fin Avril, je commence les sorties entre 100 et 150kms chaque semaine.

Les sensations sont bonnes. J’ai l’impression de franchir des palliers tous les 500Kms franchis! J’améliore mon temps de la 1ère course que j’avais fait l’an passé de 45’ (3H30 pr 4h15). La confiance s’accumule !!!

 

> LE MARATHON, ça va être chaud !… A Noël, je suis en excellente condition, je cours chaque semaine, j’arrive à conserver en plus du ski mes séances quali (VMA, fractionnés)... Je garde ce rythme jusque début Mai (Semi en 1H34 dc temps que je faisais quand j’ai fait mon dernier marathon en 2015 que j’avais finis en 3H15)....

 

MAIS un matin, une douleur forte m’atteint à la cheville droite au dessus de la malléole… je fais tous les examens mais pas de tendinite, ni rupture de fatigue...mais toujours la douleur…

 

=> Je préfère donc mettre en suspens la course à pied… de toute façon, compliqué de concilier tous les entraînements en plus de mon métier et surtout de ma famille!

Le marathon sera dur, il faudra piocher dans les ressources mentales mais mieux vaut opter pour cette option que prendre le risque de ne pas pouvoir prendre le départ en ayant voulu trop s’entraîner… ai-je raison?

 

ironman-julien
ironman-nice-julien

Quel déroulement de mon triathlon  IRONMAN® ?

> LA NAGE, un ENORME plaisir...les dernières 24H se sont déroulées comme souhaité, mon expérience des trails a été précieuse.
Le matin du jour J, tout continue à se dérouler parfaitement, chanter La Marseillaise à 6H15 dans ce paysage incroyable en mémoire des attentats est très émouvant et renforce encore plus ma motivation… je suis prêt, de bonne augure.

Super feeling dans cette eau calme turquoise, palmiers, soleil se levant sur les montagnes et sensation de glisse, je suis porté, je vais vite, je suis heureux et je veux profiter!

Je finis 966è en 1H14, incroyable pour moi (idéalement, j’aurais adoré...1H20)! Je ne le sais pas exactement mais je sais que je suis bien donc je prends mon temps sereinement pour la transition (12’)

 

> LE VELO, tout simplement ENORME !… Je pars confiant suite à ma prépa vélo, la 1ère épreuve réalisée et une bonne transition. Je suis heureux des conditions, soleil, chaud, je double en continu...et me voilà à GOURDON, village au milieu de la “grosse” montée du parcours où est ma femme, mes filles, mes parents, mes neveux et nièce… dans une ambiance digne du Tour de France, j’ai la chair de poule… J’ADORE :)

Je roule fort, je fais toute cette montée sur mon plateau du haut, je suis très bien.
Je finis 553è en 6H17 (dans l’idéal, je visais 6H45, 7H!!!), TOPISSIME pour la suite et tellement de plaisirs, OUAOUH!

Je prends mon temps pour la transition (17’!!!) car je vis vraiment avec plaisir l’instant

 

> LE MARATHON, un super début... aucune douleur à la sortie de la transition, sûrement porté par l’ambiance de folie, une foule incroyable… le speaker annonce Frederik Van Lierde le 1er à 2 kms de l’arrivée.

Je suis heureux, j’espère croiser mes proches pour leur communiquer mon bien-être !

Je me sens bien, les ravitos sont très proches, il y a tout ce dont j’ai besoin et le public est incroyable. La 1ère boucle sur les 4 à faire me réconforte sur le fait que je serai…. FINISHER…. Julien, you will be an IRONMAN !!!

 

> LE MARATHON, je sais que mon temps ne sera pas terrible mais que de plaisirs à venir… je sens en effet que je n’ai pas la possibilité de courir le Marathon sur mon dernier temps de 3H15 !!! Mais même 4H, je n’ai pas envie de souffrir et “gâcher” tous mes plaisirs accumulés sur cette journée, je décide de profiter, le principal étant atteint à savoir d’être FINISHER. Vu mes perfs en NAGE et VELO, mon temps sera en plus pas si mal. Je m’arrête à chaque ravito, j’y bois un verre d’eau, mange 2 tucs, 1 quartier d’orange, 1 verre de coca, 1 à 2 bouts de bananes et 2 tucs avec de l’eau.

Je croise des connaissances de boulot et passe le dernier ravito de la 2è boucle… mais toujours sans avoir croiser mes proches…. Et juste avant le départ de la 3è boucle, ENFIN… mes proches, je leur saute dans les bras, je leur dis que tout va bien, profitez, profitons, c’est GENIAL, on va se revoir ds 5’ au départ de la 3è boucle puis encore 2 fois avant l’apothéose !!!

Malgré ces regains d’énergie, je continue à baisser en moyenne mais je suis bien, je ne me fais pas mal et l’arrivée est proche...

L'apothéose, ouah !! Je croise le regard de mes proches, quel partage, je leur dois beaucoup ! Je fais exploser ma joie, j'adore les regards du public !

FINISHER, I’m an IRONMAN…

HEUREEEEEEUUUUXXX surtout vu le déroulement de cette incroyable journée!!!

velo-ironman
arrivee-ironman

CROIS DONC EN TES REVES… DONNES-TOI LES MOYENS DE LES REALISER!!!  

Pour les TRIATHLONS, n’aie pas peur de la NATATION, ce ne sera que 10% de l’épreuve  

Julien

 

Si comme Julien vous voulez partager votre première expérience en triathlon, écrivez-nous à myfirsttri@aptonia.com !

HAUT DE PAGE