Mon premier Ironman® 70.3 à Vichy

Un beau défi que je me suis lancé en m’inscrivant en Décembre 2017.

Pourquoi me direz-vous? Car j’adore me challenger sportivement c’est ce qui me permet d’être heureuse, de me procurer des émotions, de me dépasser et je voulais aussi fêter mon changement de dizaine à ma façon.

La partie natation  

Le rendez vous est pris pour 7h du matin en combinaison de natation pour se jeter dans le lac de Vichy afin d’y effectuer 1900 m de nage.

L’attente avant d’entrer dans l’eau est stressante mais une fois jetée, je n’y pense plus. Difficile de bien nager sur les 700 premiers mètres avec le monde, je reçois quelques coups mais rien de méchant, j’arrive quand même à râler. La distance restante je me sens bien, plus libérée avec moins de monde, j’enchaîne donc la nage, je sors bien, sans essoufflement ni étourdissement.

La partie vélo

Direction l’aire de transition, je galère un peu à enlever ma combi, je perds donc un peu de temps, je récupère mon vélo, c’est parti pour 90 km. Quelques gouttes tombent mais rien de fou, par contre j’ai froid avec la nage auparavant, je ne me réchauffe que vers 35-40 km mais je prends énormément de plaisir, le paysage est beau, je roule bien et aucunes douleurs. Je continue donc mon avancée, il est l’heure d’arriver dans l’aire de transition pour déposer le vélo et chausser mes chaussures de running afin d’y effectuer la dernière partie de cet Ironman® 70.3 qui est 21,095km (semi-marathon).

audrey-vichy-velo

La partie course à pied

Je pars avec une allure qui me correspond c’est à dire sans trop faire augmenter le cardio, je tiens donc un rythme de 5’/km.

2 boucles sont à effectuer, nous passons par l’aire d’arrivée, j’en prends plein les yeux et les oreilles, il y a du monde de partout, il me reste encore un tour mais les émotions sont présentes. Je reste concentrée, je me dis que je vais le faire, que cette ligne d’arrivée est pour moi. Il ne me reste plus qu’1km, je commence à bien accélérer, l’émotion est présente, je franchie la ligne d’arrivée en pointant du doigt le ciel puis en ouvrant grand les bras car je suis heureuse. C’est une première sur une course où les larmes montent, c’est fou, j’ai réussi ce défi, j’ai déjà envie de recommencer..

 

Audrey

 

Si comme Audrey vous voulez partager votre première expérience en triathlon, écrivez-nous à myfirsttri@aptonia.com !

 

audrey-vichy-arrivee
HAUT DE PAGE