SPORT ET PROBLEMES GASTRIQUES

Dans le sport (et notamment les sports d’endurance), les troubles digestifs sont fréquents puisqu’ils touchent entre 30 et 50% des sportifs (coureurs à pied en tête de classement). La toute première chose à faire est d’analyser l’origine de ces problèmes gastriques avant de modifier une quelconque habitude alimentaire. Voici quelques recommandations pour optimiser le fonctionnement de votre système digestif.

EN PREVENTIF

Plusieurs phénomènes peuvent expliquer l’importante fréquence des troubles digestifs :

- L’ischémie digestive, c’est-à-dire le manque d’oxygène au niveau du tube digestif. Ceci est dû à la redistribution du sang dans les muscles (besoins accrus durant l’effort).

- Un repas pris trop tardivement. La vidange gastrique n’a donc pas pu se terminer totalement.

- Une alimentation inadaptée avant l’effort (trop de glucides dans votre régime alimentaire vont entraîner une fermentation au niveau intestinal, ou un dernier repas trop riche en protéines et/ou en graisses rendant la digestion plus compliquée).

- Une alimentation inadaptée durant l’effort (boissons trop concentrées (hypertoniques), aliments trop froids, boissons trop abondantes).

- Une déshydratation.

- La prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires avant ou durant l’effort va multiplier le risque de soucis digestifs par 5.

Il faut également savoir que les fibres alimentaires régulent le transit intestinal des aliments, mais attention à ne pas en abuser, sous peine d’obtenir l’effet inverse à celui escompté.

Remplacez de temps en temps les aliments raffinés (pâtes blanches, riz blanc, pain blanc…) par des aliments complets, et n’hésitez pas à augmenter votre ration de légumes et/de fruits mûrs, en diminuant les quantités des autres constituants de votre assiette (féculents, protéines). Ceci a pour but d’améliorer votre transit intestinal.

PENDANT L'EFFORT

Même lorsque toutes les précautions ont été prises en amont d’un effort physique, il arrive parfois que les inconforts digestifs arrivent à nous rattraper. Votre alimentation durant le sport peut se transformer en ennemie si celle-ci est mal contrôlée.

         -   Evitez de consommer une eau trop froide car cela peut entraîner une forte accélération du transit intestinal et donc de fortes diarrhées. 15°C semble être la température optimale pour s’hydrater sans risques.

          -  Si vous consommez une boisson de l'effort, attention au dosage. Il faudra surtout éviter à ce qu’elle soit hypertonique : respectez les proportions indiquées par le fabricant en cas de température extérieure modérée, et sous-dosez légèrement lorsqu’il fait chaud. Pour ce qui est des boissons énergisantes (rien à voir avec les boissons énergétiques), elles sont à bannir pour le sport si vous voulez vous éloignez des problèmes gastriques.

          -  Enfin, votre alimentation doit être testée régulièrement : en effet ce qui satisfait le système digestif de certains sportifs ne vous conviendra pas forcément et vice-versa. De grandes différences peuvent être constatées d’un sportif à l’autre, notamment sur nos sensibilités au gluten et au lactose durant un effort violent ou prolongé (hors alimentation quotidienne donc).

EN CONCLUSION

Bien entendu, il sera toujours préférable de prévenir plutôt que de guérir, et la priorité est de comprendre pourquoi les troubles digestifs surviennent (aliments incriminés, dans quelles conditions ces problèmes gastriques se manifestent…) afin de pouvoir lutter efficacement contre cet inconfort qui peut, à coup sûr, rapidement gâcher un moment de sport qui se voulait, à l’origine, être agréable !

Etienne

Etienne

Sportif depuis toujours, et triathlète depuis 5 ans, je suis plus à l'aise sur les longues distances (marathons, IronMan®...). Ma petite fierté est d'avoir terminé premier français lors des championnats du monde 70.3 en septembre 2017 aux Etats-Unis. Je suis également diététicien nutritionniste en parallèle de mon travail à Décathlon et collabore avec de nombreux sportifs dans leur préparation nutritionnelle sportive. L'activité physique et une bonne nutrition ? Deux (très bonnes) solutions pour rester en forme !

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER 

Conseils
nut-avant-effort
Bien s'alimenter avant un effort est essentiel pour aborder l'entraînement ou la compétition dans les meilleures conditions. Suivez nos conseils pour avoir le meilleur apport hydrique et énergétique au cours de l'exercice.
Conseils
boisson-isotonique
Boisson isotonique, boisson énergétique, ou encore boisson de l’effort, il existe une multitude de termes pour désigner les boissons destinées aux sportifs. Ces boissons se démocratisent de plus en plus mais que signifient ces termes ? Sont-elles toutes équivalentes ? comment les consommer ? Nous vous disons tout !
Conseils
triathlon-debut
Toute dépense physique entraîne une dépense énergétique qu’il faut compenser. Les gels énergétiques sont composés de nutriments et micronutriments répondant aux besoins liés à l’effort. L’objectif étant de reculer l’épuisement des réserves énergétiques et ainsi reculer la fatigue lors de l’effort.
Conseils
boissons-energetiques
Cette boisson a pour objectif de compenser les pertes en eau, glucides et minéraux dues à l’effort. Sa composition est adaptée aux besoins nutritionnels des sportifs pendant leurs activités physiques.
Conseils
nutrition-apres-effort
Bien s’alimenter avant et pendant l’effort c’est bien, mais gérer sa récupération c’est encore mieux. Trop souvent négligée, la phase de récupération a pourtant un rôle essentiel dans la réhydratation, la recharge des réserves énergétiques et la récupération musculaire.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE