A QUOI SERVENT LES BOISSONS ISOTONIQUES ?

Boisson isotonique, boisson énergétique, ou encore boisson de l’effort, il existe une multitude de termes pour désigner les boissons destinées aux sportifs. Ces boissons se démocratisent de plus en plus mais que signifient ces termes ? Sont-elles toutes équivalentes ? Comment les consommer ? On vous dit tout !

QU’EST-CE QU’UNE BOISSON ISOTONIQUE ? 

Boissons isotoniques, boissons énergétiques ou encore boissons de l’effort, nous parlons ici des mêmes boissons, c’est-à-dire des boissons dédiées aux sportifs.

Une boisson est isotonique lorsqu’elle contient la même concentration en particules que le sang. Pour cela, nous étudions l’osmolarité de la boisson, qui doit se situer entre 270 et 330 mOsml / Litre pour être isotonique. Ainsi, une boisson est hypotonique quand elle est moins concentrée que le sang et hypertonique quand elle l’est plus.

Toutes boissons conçues pour répondre aux besoins pendant l’effort doivent être isotoniques ou légèrement hypotoniques mais surtout pas hypertoniques.

 

POURQUOI UTILISER DES BOISSONS ISOTONIQUES ? 

Une boisson isotonique a pour objectif, de favoriser l’apport d’eau, de minéraux et de nutriments pour faciliter le remplacement de ce que l’organisme utilise pendant l’effort. Elle facilite la réhydratation tout en contribuant à une bonne assimilation des particules nécessaires pour soutenir l’effort (Glucose, sodium, …)

Une boisson isotonique est facilement absorbée et quittera rapidement l’estomac pour une efficacité optimale et un confort digestif certain.

Une boisson hypotonique est moins bien absorbée qu’une boisson isotonique mais peut être intéressante en cas de forte chaleur.

Une boisson hypertonique est trop concentrée et tardera à quitter l’estomac au risque de créer des troubles digestifs pouvant même aller jusqu’à favoriser la déshydratation due à un appel d’eau au niveau de l’estomac pour diluer la concentration.

Il est indispensable de respecter les dosages prescrits sur le packaging de votre boisson, ce dernier assure une boisson isotonique

hydratation-bike

QUE CONTIENT UNE BOISSON ISOTONIQUE ? 

   - De l’eau qui est le composant principal de la boisson. Elle permet d’assurer l’hydratation au cours de l’effort.

   - Des glucides pour assurer un apport énergétique permettant de favoriser la continuité de l’effort physique. La quantité de glucides d’une boisson doit se situer entre 60 et 80g / Litre.

   - Du sodium pour récupérer les pertes en sels contenus dans la sueur. De plus le sodium éveille la sensation de soif et permet une meilleure assimilation de l’eau et des glucides.

   - Des vitamines du groupe B qui facilitent la transformation des nutriments en énergie et aident à lutter contre la fatigue.

   - Du potassium, il est intéressant d’en apporter en cas de climat chaud ou tempéré.

   - Du magnésium qui contribue à réduire la fatigue.

   - Des antioxydants pour aider l’organisme à se défendre contre certains déchets toxiques produits par l’activité de nos cellules.

   - Des protéines peuvent être présentes dans la boisson mais c’est rare, elles sont intéressantes pour les efforts très longs, supérieurs à 3h.

 

QUAND BOIRE UNE BOISSON ISOTONIQUE ? 

Les sports d’endurance comme le triathlon engendrent un risque de déshydratation en raison de la transpiration. La sueur se compose d’eau et de minéraux (principalement du sodium mais aussi un peu de potassium). Lors d’un effort, l’organisme peut perdre plus d’un litre et demi de transpiration par heure et parfois même jusqu’à 3 litres par heure. Donc en l’absence de compensation par la boisson, l’organisme se déshydrate. De plus nous savons que les muscles consomment de l’énergie au cours de l’effort, un apport de glucides régulier permet ainsi de compenser les pertes afin de maintenir l’effort.

Les boissons isotoniques représentent la meilleure solution car elles apportent à la fois, de l’eau, du sodium et des glucides. Ce sont des boissons « tout en un ».

Au-delà d’une heure d’effort, il sera donc nécessaire de consommer une boisson isotonique régulièrement. C’est-à-dire 1 gorgée toutes les 10 – 15 minutes dès le début de votre effort.

 

photo conseiller

Marie Fauchille

Diététicienne - Nutritionniste, passionnée de raid multisport et d’aviron

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS NUTRITION ET HYDRATATION

Conseils
hydratation-velo
Le triathlon est un sport exigeant ou chaque détail compte, la technique, l’expérience, la gestion mentale, le matériel et bien sûr la stratégie nutritionnelle. L’hydratation est une des clés de la réussite d’un triathlon.
Conseils
triathlon-debut
Toute dépense physique entraîne une dépense énergétique qu’il faut compenser. Les gels énergétiques sont composés de nutriments et micronutriments répondant aux besoins liés à l’effort. L’objectif étant de reculer l’épuisement des réserves énergétiques et ainsi reculer la fatigue lors de l’effort.
Conseils
boisson-recup
Vous entendez souvent parler des boissons de récupération mais savez-vous exactement à quoi elles servent ? Quels en sont tous les bénéfices, et plus particulièrement sur une activité sportive comme le triathlon ?
Conseils
nutrition-velo
Selon son niveau, son état de forme, le triathlète mettra jusqu’à 45 minutes pour boucler une distance de sprint, jusqu’à 4 heures pour la distance olympique, et jusqu’à 17 heures pour achever un Ironman. Chaque épreuve demande donc une préparation nutritionnelle spécifique.
5.00 / 5 1 commentaire

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE