La tendinite d’Achille

(1)
Déposer un commentaire

La tendinite d’Achille est une inflammation du tendon regroupant toutes les douleurs du tendon d’Achille. Elle touche tous les sportifs mais en priorité les adeptes de la course à pieds et du jogging, souvent en lien avec un volume d’entraînement trop important  et aggravée par les micro-traumatismes liés au couple sol-chaussures.

Pourquoi le tendon d’Achille est-il fragile ?

Le tendon d’Achille est le tendon le plus volumineux et le plus puissant de l’organisme humain.

Le Tendon d’Achille est la terminaison du triceps sural comprenant le muscle soléaire et les deux jumeaux (muscles du mollet), principal muscle de la flexion plantaire mais qui est aussi adducteur et rotateur interne du pied

Les tendons sont composés de cellules fibreuses réunissant le corps charnu du muscle triceps à l’insertion du calcanéum (os). Ce tendon est richement vascularisé et possède également de nombreuses terminaisons nerveuses, ce qui explique sa grande sensibilité.

Comment reconnaître la tendinite d’Achille ?

Par sa douleur:

  • Chronique apparaissant  après un entraînement ou une compétition.

  • Chronique et progressive, après une succession d’efforts répétitifs, au niveau de l’attache (insertion) du tendon à la base du calcanéum ou l’ensemble du tendon avec possibilité de gonflement localisée par la formation d’un nodule.

  • Chronique le matin et disparaissant petit à petit (dérouillage matinal)

  • Aigue par micro ruptures mais sans rupture du tendon avec sensation de crissement type papier de verre

Les principales causes de la tendinite

1 - la cause physiologique : la fragilisation du tendon lors d’une surutilisation

L’élasticité est la qualité première de ce tendon, or, celle-ci diminue avec l’âge.

Nous gagnons en force ce que nous perdons en élasticité tout au long de notre vie ce qui nous impose la pratique régulière d’étirements. Toutefois, cette propriété essentielle du tendon diminue plus vite que l’élasticité musculaire.  Ceci explique la grande fragilité du tendon liée à notre vieillissement. En gagnant de l’âge, le tendon perd de sa souplesse et de sa résistance à l’effort, il peut donc s’enflammer et provoquer une tendinite .

2- les nombreuses causes médicales, techniques et sportives

  • Le Sur-entrainement et répétition du même geste sportif,

  • une technique de course inadaptée,

  • un excès de contraintes excentriques,

  • une modification des habitudes d’entraînement,

  • un changement fréquent de surface d’entraînement,

  • une cause systématique sur sol dur,

  • une usure anormale des chaussures,

  • un troubles de la statique plantaire : pieds creux ou pieds plats

  • une absence de pratique d’étirements sportifs,

  • une mauvaise alimentation trop acidifiante,

  • un régime trop riche en protéines,

  • un mauvais état dentaire,

  • une hydratation insuffisante,

  • un trouble métabolique et surpoids,

  • une prise de médicaments et en particulier d’antibiotiques,

  • Des maladies rhumatismales inflammatoires.

Le Diagnostic de tendinite

Le médecin réalisera une enquête étiologique (recherche des causes), un examen clinique comparatif et éventuellement un bilan sanguin et dentaire.

Puis les examens complémentaires :

  • Réalisation d’une échographie tendino-musculaire,
  • Si besoin pour rechercher des causes associées et éliminer une rupture partielle réalisation d’une IRM,
  • Bilan postural  et podologique.

Les Traitements

De nombreux traitements existent pour prendre en charge une tendinite du tendon d’Achille.

Seul le médecin consulté pourra adapter le meilleur traitement au type de tendinite rencontrée.

Chaque cas est particulier, le médecin dispose d’un grand nombre de possibilités reprises ci-dessous :

  • supprimer la cause par le repos partiel ou total
  • le glaçage  : il s’agit d’un traitement essentiel. La glace doit être appliquée soit en vessie, soit en cold-pack, soit même en glaçage direct par massage sur la zone douloureuse. Pour être efficace, le glace doit refroidir le tendon et donc être appliquée au moins dix minutes matin et soir. Attention : le froid peut brûler la peau : ne pas mettre la glace directement sur la peau
  • les massages transverses profonds (M.T.P.) : ces massages très particuliers font réellement partie de la thérapeutique de choix des tendinites. Le kiné  insistera sur les points douloureux que vous ressentez, en massant ces différents points avec le pouce par des petits mouvements précis en insistant 2 à 6 minutes sur les zones douloureuses. Ces massages peuvent être répétés 3 ou 4 fois dans la semaine.
  • la kinésithérapie ou physiothérapie-électrothérapie
  • les anti-inflammatoires locaux
  • les traitements généraux : allopathie, homéopathie, phytothérapie
  • la mésothérapie
  • les infiltrations et autre injections de type PRP  http://www.irbms.com/prp-et-tendinopathies-membre-inferieur
  • L’ostéopathie spécifique et générale
  • les ondes de choc extra-corporelles
  • le port d’une talonnette
  • L’attelle si besoin
  • Le rééquilibrage postural
  • Le régime alimentaire spécifique
  • Si échec possibilité de faire appel à la chirurgie

La Reprise du sport

Dès disparition de la douleur et après avoir éliminé la cause.

La  reprise sera progressive et effectuée essentiellement à l’entraînement, en « testant » le tendon.

Pour aider à la reprise, un strapping de soutien ou une contention peuvent être utile.

Conseil du pro de l’IRBMS : Avant toute reprise réalisez un bilan chez un podologue du sport afin de savoir quel type de chaussures acheter et de porter d’éventuelles semelles orthopédiques .  N’oubliez pas de boire régulièrement car le tendon d’Achille est très sensible à la déshydratation

Il faut s’échauffer et débuter l’effort très progressivement  et pratiquer des étirements qui seront surtout  répétés après l’effort.

Ne pas oublier qu’après l’entraînement, l’application de glace est souvent très bénéfique 

Conclusion

La tendinite du tendon d’Achille est fréquente et peut toucher tous les sportifs.

La meilleure prévention passe par une bonne connaissance des facteurs de risque

Ne forcer pas sur une douleur du tendon d’Achille

 

Docteur Patrick Bacquaert

Médecin chef de l'IRBMS

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE