Entorse de la cheville

Déposer un commentaire

Qu'est ce qu'une entorse?

Une entorse est un étirement ligamentaire survenant lors d’une mise en tension  brutale d’une articulation le plus souvent avec une  torsion.

Elle peut s’accompagner d’une fracture si la torsion a dépassé les limites de la résistance osseuse ou d’un arrachement  si l’attache du tendon a cédé sans dépasser la résistance de l’os.

Elle survient la plupart du temps soit par déséquilibre sur des terrains glissants soit lors d’un mouvement spontané ou lors d’une phase de jeu active en pratiquant une activité physique ou un sport

Une entorse de la cheville est un étirement ou un déchirement du ligament externe de la cheville qui comprend trois faisceaux .

On peut estimer que l’entorse de la cheville est l’accident le plus fréquent du sportif et que sa fréquence est évaluée à 6 000 cas  au moins par jour !

La raison est simple car le pied et la cheville en particulier sont « nos stabilisateurs » dits proprioceptifs qui agissent pour lutter contre les pertes d’équilibre et la prévention des chutes. La cheville est donc le « garde-corps » de notre perte d’équilibre.

Le mécanisme de l’entorse est classique avec une perte d’équilibre non contrôlée  provoquant un mécanisme soudain de torsion en varus c’est-à-dire vers l’extérieure du pied

Qui ne sait jamais tordu la cheville ?

Les médecins et services d’urgences accueillent régulièrement des personnes sportives ou non qui se sont tordus la cheville ayant une douleur et un gonflement  visible sur la face externe sous malléolaire.

Classification des entorses

L'entorse bénigne avec simple élongation du ligament

Un des faisceaux du ligament latéral externe est étiré, sans rupture, ni arrachement. La douleur initiale a fait place à une douleur modérée avec un petit gonflement sans ecchymose. Il n’y a pas d’impotence fonctionnelle réelle ; Il y a quelques années on appelait cette pathologie la foulure !

L'entorse moyenne avec déchirure partielle

Un des faisceaux du ligament latéral externe est déchiré mais la rupture ligamentaire est incomplète.

La douleur est intense avec un gonflement et une ecchymose qui signe un saignement donc une déchirure. Il existe une impotence fonctionnelle en raison de la douleur

   >>NB : ces deux premières classifications représentent 90% des entorses      

L'entorse grave avec déchirure complète

La rupture de deux ou trois des faisceaux du ligament latéral externe est presque  totale avec possibilité d’arrachement osseux

La douleur initiale vive s’est accompagnée d’un léger malaise (on appelle cela la douleur syncopale). Douleur vive, gonflement, ecchymose diffuse doivent être les maitres symptômes pour effectuer tous les examens indispensables au diagnostic.

Comment réagir lors de l’accident ?

Un seul réflexe utile est de mettre en place dès l’accident le protocole : GREC : ==> Glaçage Repos Elévation Contention

G comme glaçage qui réduit la température locale et entraîne une vasoconstriction limitant la diffusion d’un hématome, de plus la glace a un effet antalgique.

R comme repos afin de solliciter au plus vite le processus de cicatrisation.

E comme élévation pour diminuer le saignement et renforcer le retour veineux afin de lutter contre l’œdème.

C comme contention ou compression pour stopper le saignement et aussi réduire la taille de l’œdème.

Puis sans appuyer le pied par terre on consultera un médecin ou un service d ‘urgences

>>>Conseil du pro de l’IRBMS: A ce stade il ne faut pas masser ni forcer sur la cheville. Si vous avez mal et en attendant la prise en charge vous pouvez prendre du paracétamol, si vous n’êtes pas allergique, et que vous ne présentez pas de contre- indication à la prise de ce médicament

Le médecin ou l’urgentiste vous examinera pour rechercher :

  • une douleur isolée et importante  sur la face externe de la cheville
  • un gonflement de la face externe de la cheville
  • une ecchymose (hématome) le long de la face externe de la cheville
  • des mouvements très douloureux en flexion extension varus valgus
  • une impotence fonctionnelle réelle ( impossibilité de bouger le pied et la cheville)

A noter si la douleur est supportable et le gonflement peu gênant le médecin fera un examen comparatif de l’autre cheville à la recherche d’une hyper laxité naturelle en tordant lui-même la cheville (on appelle cela varus forcé)

Dans le cas contraire et  en cas de possibilité de la présence d’une entorse  grave , le médecin peut  rechercher aussi la présence d’une déchirure musculaire et d’un arrachement osseux ou même d’une fracture associée

Comment confirmer l’entorse et sa gravité ?

A partir des éléments de l’examen clinique puis par un bilan radiologique et un examen échographique.

Le médecin peut aussi demander une IRM pour rechercher d’autres lésions

Le traitement des entorses

Les  différents objectifs :

  • calmer la douleur, réduire l'inflammation et l’œdème
  • permettre la cicatrisation du ligament en immobilisant l'articulation
  • proposer  une rééducation précoce pour vous permettre de reprendre normalement la marche et le sport.

Les techniques de soins

La contention et la mise en décharge : chevillière, strapping, bandes, orthèses et plâtre si besoin,

La prévention des troubles de la circulation et prévention des phlébites

Les antalgiques et antiinflammatoires si besoin

La rééducation fonctionnelle : renforcement musculaire et proprioception

Indications chirurgicales exceptionnelles: Tout dépendra de la rupture ligamentaire et de l’instabilité (laxité articulaire anormale)

Conclusion

Les entorses du ligament latéral externe de la cheville sont fréquentes  et heureusement souvent bénignes

 Une bonne prise en charge initiale associée à une rééducation proprioceptive va limiter les récidives.

Nous conseillons de réaliser un bilan podologique après la guérison à la recherche de trouble de la statique plantaire favorisant les déséquilibres de la cheville. Le port de semelles orthopédiques peut être utile.  

 

Docteur Patrick Bacquaert

Médecin chef de l'IRBMS

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE