Dopage et sport

(1)
Déposer un commentaire

Le sport est un facteur reconnu de protection de la santé s’il est pratiqué avec sécurisation et sans dépasser ses limites physiologiques

De tout temps, l’homme a cherché à améliorer ses performances par des moyens artificiels. En effet, les premières notions de dopage datent de l’Antiquité les athlètes grecs ingéraient déjà des viandes variées selon la discipline sportive qu’ils exerçaient :

les sauteurs mangeaient de la viande de chèvre.

les boxeurs et les lanceurs, de la viande de taureau.

les lutteurs quant à eux préféraient de la viande grasse de porc

« Nous sommes tous concernés par le dopage »

Définition du dopage

Le dopage est une pratique interdite définie par une réglementation : c’est l’utilisation par des sportifs compétiteurs de produits, substances ou procédés interdits figurant sur une liste établie chaque année par l’agence mondiale antidopage. Le dopage représente une déclinaison particulière d’une conduite dopante addictive qui peut toucher tous les sportifs de pratiques plaisirs, loisirs ou compétitifs (addiction étant une envie irrépressible d’utiliser ou consommer un produit sans être capable de contrôler son comportement)

En résumé : Le dopage est contraire à l’éthique sportive, car le sport est porteur d’un certain idéal d’équilibre,  de partage, de loyauté et de respect de son corps. Le dopage est donc non seulement interdit, mais il peut nuire gravement à la santé.

Il est vrai qu’utiliser des produits ou des méthodes interdites peut selon certaines conditions améliorer les performances et obtenir des gains de victoire inespérés. Toutefois, cela est contraire aux valeurs du sport , Il s’agit d’une tricherie répréhensible par la loi.

Utiliser, acheter des médicaments sur des circuits « du bouche à oreilles » ou sur Internet présentent des dangers liés à la méconnaissance de la qualité du produit, aux effets secondaires néfastes sur l’organisme et à l’importation illégale de produits n’ayant pas d’autorisation de mise sur le marché en France.(AMM)

Les risques du dopage

Ils sont nombreux , les connaître c’est combattre le dopage et protéger sa santé.

Aucune pratique, aucun désir de performance, aucune compétition, aucune somme d’argent, aucun désir de qualification, aucune sélection, aucune note, rien ne peut justifier l’utilisation de produits interdits valorisant la performance ou masquant la prise d’autres produits. Même s’ils sont efficaces, ils présentent des dangers immédiats ou futurs sur la santé.

La liste non limitative des dangers

Tous les produits dopants, substances interdites n’ont pas la même dangerosité mais tous présentent des effets secondaires.

accidents cardiaques graves

Les produits dopants peuvent provoquer des troubles du rythme, une diminution de la pression artérielle, des anomalies de coagulation sanguine, un infarctus, le décès brutal par mort subite …

Infections et allergies

Les produits peuvent provoquer une réaction allergique allant du simple érythème à l’œdème mortel (Œdème de Quincke). Les produits achetés sur des circuits parallèles échappent à tout contrôle sanitaire; leur composition est souvent de qualité douteuse.

En consommer expose aux risques majeurs de transmission d’agents infectieux ou d’allergies (hépatite virale, Creutzfeldt Jacob, Sida …)

Dysfonctionnement de certains organes

La consommation de produits dopants a des répercussions sur tous les organes, pouvant induire de nombreuses maladies, parfois très invalidantes, exposant à un réel risque mortel.

Les plus fréquentes sont : le diabète, l’insuffisance rénale, l’insuffisance hépatique, la déshydratation sévère, l’impuissance, l’infécondité, la déminéralisation osseuse, les troubles respiratoires.

Certains effets apparaissent plusieurs années après la prise des produits car ceux-ci agissent sur la croissance cellulaire et exposent à l’émergence de cancers.

Fragilisation globale de l’organisme

Des effets contraires à ceux espérés se produisent, avec l’apparition d’une fatigue générale, une fatigabilité à l’effort, une fragilisation du tendon et du muscle, exposant aux blessures graves.

Répercussions psychologiques

En dehors d’une addiction évoluant vers une réelle toxicomanie, la répercussion de certains produits se manifeste par l’apparition d’une dépression sévère, des troubles du comportement social, une agressivité, une anxiété, une intolérance au stress, des hallucinations !

Dépendance financière

Les produits sur les marchés parallèles et sur Internet ont un coût pouvant faire basculer le sportif de simple consommateur à fournisseur trafiquant. Cela engendrera détresse et désocialisation.

Connaissance des produits dopants

A quelques exceptions près, les produits dopants sont des médicaments achetés en pharmacie avec des fausses ordonnances ou sur des circuits parallèles sur internet.

D’autres produits comme des poly vitaminés, des suppléments alimentaires, des compléments énergétiques peuvent contenir des substances interdites non signalées et consommées par le sportif à son insu.

Liste des substances interdites

6 classes de substances (S) sont interdites selon leurs actions, représentant de nombreux produits >>Pour en savoir plus, consultez les pages dopage du site www.irbms.com

S0. Substances non approuvées

Toute substance pharmacologique non incluse dans une section de la Liste ci-dessous et qui n’est pas actuellement approuvée pour une utilisation thérapeutique chez l’Homme par une autorité gouvernementale réglementaire de la Santé (par ex. médicaments en développement préclinique ou clinique ou qui ne sont plus disponibles, médicaments à façon, substances approuvées seulement pour usage vétérinaire) est interdite en permanence.

S1. Agents anabolisants

S2. Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques

S3. Béta-2-agonistes

S4. Modulateurs hormonaux et métaboliques

S5. Diurétiques et agents masquants

Ne banalisez aucun médicament et ne prenez que ce que votre médecin vous a prescrit

Le sportif s’expose à des sanctions disciplinaires sportives et pénales.

Le bon usage du sport sans dopage

Respectez la spécificité de la pratique sportive en développant les capacités exigées pour réussir.

Respectez l’individualisation et la progressivité en  fixant des objectifs de charge d’entraînement et de performance adaptée à votre possibilité.

Respectez une préparation physique généralisée permettant de préparer votre corps à l’effort prévu.

Respectez des périodes de récupération indispensables au processus d’adaptation de votre organisme.

Respectez votre corps et appliquez un programme d’entraînement en lien avec des objectifs raisonnables et raisonnés.

Respectez une alimentation sportive accompagnée d’une hydratation adaptée.

Les pièges du dopage

« Être dopé à son insu ! »

Ne prenez que des médicaments autorisés conseillés par votre médecin ou pharmacien.

N’achetez pas de médicaments par internet.

N’utilisez pas de compléments alimentaires, de complexes fortifiants ou de produits ergogéniques sans avoir une certitude de l’absence de substances interdites dans leurs compositions

Comment acheter des produits de nutrition sportive

Il faut faire confiance aux marques distribuées en France, si vous achetez sur internet, privilégiez les sites des marques connues en France et les sites Français .Ne prenez jamais un produit sans en connaître son origine.

Les contrôles antidopage

Tout sportif compétiteur licencié à une fédération sportive est susceptible d’être soumis à un contrôle antidopage en compétition ou à l’entraînement. Il faut donc respecter la loi même si l’on ne pratique pas à haut niveau.

Les sanctions encourues

Le sportif s’expose à des sanctions disciplinaires sportives et pénales.

sanctions sportives :

  • suspension de pratique pour une durée temporaire ou définitive
  • interdiction d’exercer l’enseignement du sport pour la même durée
  • sanctions plus lourdes en cas de récidives

sanctions pénales :

  • sanctions financières et peine d’incarcération

Concernent à la fois le sportif et son entourage. Les peines seront majorées en cas d’incitation au dopage chez un mineur. Sanctions importantes pour les trafiquants de produits dopants

Ou se renseigner ? la boite à outils

www.irbms.com      Propose des articles et une brochure dans sa boutique en ligne

www.afld.fr

www.wada-ama.org/fr

www.sports.gouv.fr/prevention/dopage/Lutte-contre-le-dopage/

franceolympique.com/cat/132-prevention_et_lutte_contre_le_dopage.html

www.sport-protect.org

les antennes médicales régionales de prévention du dopage 

 

Docteur Patrick Bacquaert

Médecin chef de l'IRBMS

ancien membre titulaire de la commission nationale de lutte contre le dopage

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE