Contention ou compression des membres inférieurs et sport

La pratique d’un sport mobilise les adaptations cardio-circulatoires pour répondre aux besoins d’apports énergétiques indispensables au bon fonctionnement du muscle. Ainsi, pour fournir l’oxygène nécessaire au fonctionnement des muscles, le cœur augmente son débit cardiaque en augmentant le volume sanguin circulant dans les veines et artères. Les artères chargées en sang oxygéné l'apportent aux muscles pour les nourrir et les veines ramènent le sang chargé de déchets vers le cœur puis les poumons.

A l’effort, quand nous sommes debout ou assis le poids du sang dilate les veines d’autant plus que l’effort est important. Entre les pieds et le cœur, on peut avoir plus d’un mètre, ce qui peut faire souffrir les veines malgré le système de valves anatomiques présent dans ces dernières. Les valves ont pour objectif de remonter le sang veineux chargé en déchets et CO2. Les veines peuvent ainsi se dilater naturellement ou pathologiquement en formant des œdèmes ( jambes gonflées) ou des varices.

Normalement le système de remontée fonctionne bien et le sportif ne souffre pas d’insuffisance veineuse.

Bon à savoir :

Il ne faut pas détruire ses valves de remontée. Sportifs attention aux tacles répétés au niveau du mollet qui peuvent endommager les valves veineuses et ainsi favoriser l’apparition de varices

La stase veineuse

La stase veineuse sans varices visibles ou avec des varices cachées est due à une mauvaise circulation en lien avec  le travail, le sport, l’obésité ou une insuffisance veineuse naturelle. Le plus souvent le symptôme ressenti est la lourdeur des jambes avec ou sans douleur ou sensation de brûlure.

Les veines souffrent et peuvent se dilater naturellement ou pathologiquement en formant des varices.

Chez  le sportif, on peut parler de seconde chance qui favorise le retour veineux. En effet  la contraction musculaire comprime les veines profondes en facilitant le travail des valves et ainsi joue le rôle d’une seconde pompe cardiaque évitant la stase sanguine veineuse.

C’est en analysant ce rôle dynamique que l’on a proposé aux sportifs de suppléer cette « seconde pompe cardiaque » en proposant la contention

Bon à savoir:

Il n’y a pas de rapport entre esthétique « variqueux » et varices. En effet la visibilité des veines qui sont apparentes mais saines est retrouvé chez 85% des sportives (ifs) et les 15% restant peuvent effectivement souffrir d’insuffisance veineuses avec ou sans douleur .

Seule la réalisation d’un écho doppler peut vérifier la bonne fonctionnalité des veines.

Les facteurs de risque de la maladie veineuse

- Travail assis prolongé ou travail immobile sur place,

- Déplacements longs assis,

 - Sport à prédominance statique

 - Sport avec chocs répétés aux membres inférieurs

 - Sport avec microtraumatismes répétés

 - Déshydratation

 - Prise de pilule

 - Tabac

La Compression et sport

Les chaussettes, bas ou collants de compression élastiques qui provoquent une compression complémentaire en jouant un effet pompe supplémentaire servent à soulager les jambes lourdes, les varices existantes et à prévenir l’apparition de nouvelles varices.

Leur degré de compression est variable de grade 1 à 3 selon les besoins et les situations.

Une compression supérieure à 20 mm hg nécessite une prescription d’un médecin.

 

La compression spécifique des sportifs

Les chaussettes ou manchons

- A l’effort, sous forme de manchon englobant le mollet

- De récupération et au repos

Sous la forme de chaussettes ou bas médicaux avec un pied complet pour faciliter le retour veineux sans l’aide de la contraction musculaire et améliorer la récupération musculaire après l’effort

Les autres moyens de compression

- La contention par des  bandes faiblement élastiques, à étirement court, inférieur à 120 % de la taille initiale. Elles exercent une pression basse au repos, qui augmente lors de l’activité musculaire .

- La compression par des bandes fortement élastiques, à étirement long, supérieur à 120 % de la taille initiale. Elles exercent une pression au repos et lors de l’activité musculaire.

Conclusion

La compression est une bonne technique pour aider dans la récupération après le sport afin d’optimiser la récupération.

Cette technique s’adresse à tous les sportifs qui désirent faciliter le confort d’une pratique en ayant une récupération plus rapide et confortable.

A noter que cette technique est aussi utilisée afin de prévenir les embolies pulmonaires pour des voyages aériens supérieur à 3 heures de vol.

Docteur Patrick Bacquaert

    Médecin chef de l'IRBMS

Retrouvez tous nos conseils

Conseils
Les techniques d electrostimulations
Un appareil d’électrostimulation comprend un générateur de courant. Le type, sa qualité , le nombre de programmes proposés et ses afficheurs sont des éléments qu’ il faut prendre en compte avant tout achat car il existe une différence de tolérance d'un générateur à un autre.
Conseils
Comprendre l electrostimulation
L’électrostimulation musculaire ou électro musculation permet de réaliser un travail musculaire efficace sans fatigue. Ce système ne sollicite pas les systèmes cardiaque et respiratoire et réduit au maximum les contraintes tendineuses.
Conseils
Récupérer par le chaud et le froid
Le froid permet une aide efficace à la récupération en agissant sur l’inflammation naturelle provoquée par l’effort. Le chaud permet une aide aux massages de récupération en agissant sur les contractures naturelles provoquées par l’effort.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE