COMPOSITION, INGREDIENTS ET RECETTES DE NOS PRODUITS : ON VOUS DIT TOUT !

Si vous vous y intéressez un peu, la composition des produits peut toutefois sembler être une science obscure. Aussi, lorsqu’on vous dit que nous avons réduit nos listes d’ingrédients et que nous fabriquons des produits plus sains, vous trouvez ça bien, sans véritablement comprendre ce que cela implique… Mais ça, c’était avant ! 

 

“Pourquoi cet ingrédient et pas un autre ?”, “pourquoi certains produits ont-ils un goût plus prononcé que d’autres ?”, ou encore “pourquoi le nutri-score de cette boisson isotonique n’est-il pas bien glorieux ?”, sont autant de questions que vous vous posez et pour lesquelles vous ne savez pas où aller chercher des réponses ? Personne ne vous blâmera pour cela, nous les premiers. Et pour cause, la recette de votre produit préféré a beau être publique, les mystérieux noms des ingrédients qui la composent ne vous en apprennent, eux, guère plus sur ce que vous consommez. En plus, côté ingrédients, le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses bougent chez Aptonia… et pas qu’un peu !

Parce que la nutrition sportive s’adresse précisément à vous, sportif·ves, nous avons pensé que cela vous plairait d’en apprendre davantage sur nos critères de sélection des ingrédients et notamment sur ce qui fait, selon nous, un bon ingrédient et, au contraire, un ingrédient controversé. Mais également sur notre politique de produits sains et simples, sur nos scores nutri-score et Yuka®, sur les personnes qui nous aident à effectuer des choix dont nous sommes fier·ères, sur nos objectifs futurs, ainsi que sur des exemples concrets de rôles joués par les ingrédients dans nos recettes.

Alors, prêt·e à passer les portes des cuisines d’Aptonia ?

LES QUALITES D'UN BON INGREDIENT

Déterminer quels ingrédients méritent de rester dans la course, c’est la mission de Aube, ingénieure ingrédient. Oui, c’est vrai, Aube, c’est un peu la commissaire de course. Ainsi, s’assurer de la qualité de nos ingrédients avec un regard exigeant, discuter avec nos fournisseurs quant à la faisabilité de nos projets, et couvrir les besoins physiologiques du·de la sportif·ve tout en satisfaisant sa gourmandise, sont autant d’objectifs que l’ingénieure ingrédient s’efforce de mener à bien au quotidien. 

Alors, pour parler des qualités d’un bon ingrédient, Aube semble quand même être la mieux placée, non ? “Pour nous, un bon ingrédient est un ingrédient efficace et jouant un rôle précis dans le produit. Un bon ingrédient ne doit également pas être controversé dans des études d’un point de vue santé. Par ailleurs, son impact environnemental doit être plutôt faible, et il doit aussi être cultivé là où le climat rend sa production logique. Quand on parle d’un bon ingrédient, il y a également un enjeu sanitaire certain, un côté clear (c’est-à-dire qui soit compréhensible pour le consommateur), ainsi qu’un faible degré de transformation, histoire d’obtenir un produit final qui soit proche de l’objet initial”. Ça en fait des critères à remplir pour atterrir dans nos recettes !

ET LES INGREDIENTS DONT ON NE VEUT PAS ALORS ?

On pourrait croire que pour déterminer si un ingrédient doit être exclu d’une recette, il suffit simplement de regarder si ses qualités sont contraires à celles d’un bon ingrédient, mais en vérité, nous sommes bien plus exigeant·es que cela. “Nous allons au-delà du cadre réglementaire, raconte Aube. Une fois un ingrédient autorisé identifié (l’Union européenne nous fournit une liste des additifs autorisés), nous nous renseignons afin de savoir si ce dernier n’est pas controversé. Le niveau de qualité et le niveau de maîtrise de l’origine de l’ingrédient sont primordiaux. Du coup, j’ai élaboré une blacklist qui répertorie les substances techniques moins naturelles autorisées, mais que nous n'utilisons pas”. 

En plus de ces critères qui nous sont propres, nous refusons d’user d’ingrédients controversés d’un point de vue sanitaire, qui soient trop transformés, et dont l’impact environnemental est trop important, ce qui est notamment le cas du sucre de canne. Nous utilisons d’ailleurs largement le sucre de betterave provenant de France et d’Allemagne, puisqu’après trois ans de transition, ces deux pays ont achevé la reconversion de leurs champs vers le biologique !

DES PRODUITS SIMPLES ET SAINS

Le côté simple, nous vous en parlions justement en amont. Nous avons, en effet, la volonté de retirer le maximum de composants de nos recettes. Tout d’abord, car il est possible de faire sans certains d’entre eux, par exemple 3 exemples à donner. Et aussi car nous souhaitons que nos produits soient reconnaissables… Parce qu’apercevoir les petits morceaux d’un ingrédient que l’on connaît rassure toujours, et puis aussi parce que cela signifie bien souvent que le produit est savoureux #miam !

Le côté sain, quant à lui, consiste à retirer certains édulcorants et colorants, afin de les remplacer par des ingrédients naturels. Alors oui, même si vous ne vous y attendez pas toujours, cela confère forcément à nos produits un goût moins prononcé, moins sucré. Mais ne vous laissez pas berner par cette première bouchée ! Celle-ci ne fait que vous rappeler combien vous êtes habitué·e aux produits raffinés et transformés, et combien les choses doivent changer (et si nous ne sommes pas encore parfait·es de ce côté-là, nous travaillons chaque jour pour nous améliorer). Wim, notre chef de produit nutrition sportive d’endurance, et triathlète accompli, nous donne d’ailleurs un exemple signifiant (voire affolant, c’est à votre convenance) : “lors des tests, nous avons remarqué que beaucoup de sportif·ves associent le goût de la fraise à celui d’un célèbre bonbon saveur fraise, qui n’est justement pas à la fraise, mais un amalgame d’édulcorants et d’arômes… Voilà donc en quoi réside toute la complexité de notre défi : faire apprécier le bon goût des produits naturels à des papilles habituées au transformé”. 

BIEN COMPRENDRE NOS SCORES : NUTRI-SCORE ET YUKA®

Le nutri-score, système d’étiquetage nutritionnel allant de la lettre A à la lettre E (le A étant représenté en vert, le E en rouge, et le C étant neutre), a pour objectif d’indiquer au·à la consommateur·trice si l’aliment qu’il·elle s’apprête à acheter est nutritionnellement bon pour sa santé. Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà aperçu sur certains produits de grande consommation. 

Si nous souhaitons, nous aussi, vous apporter la meilleure information nutritionnelle qui soit, nous devons toutefois vous confier que ce système nous semble, pour le moment, être inadapté à nos produits de nutrition sportive. En effet, le sucre couvrant de nombreux besoins, et étant le principal carburant de nos muscles, ce dernier a toute sa place dans la pratique sportive. Or, on le sait, en dehors du sport, la consommation d’aliments sucrés est fortement déconseillée. Aussi, le nutri-score ne différenciant pas l’alimentation sportive de l’alimentation générale, il est donc “logique” que 100 grammes de poudre isotonique affichent un nutri-score E. Ainsi, dans un souci de considération de nos spécificités, la Commission européenne se prononcera sur un système harmonisé en 2022… D’ici là, nous ne sommes pas encore certain·es d’adopter le nutri-score.

Pour ce qui est de Yuka®, la célèbre application permettant de connaître l’impact d’un produit sur notre santé via son code-barres, les choses sont tout autre : “nous avons du mal à remonter au-delà de 70 % (le score est donné en pourcentage) car nos produits contiennent du sucre, mais ils sont au moins comparés à des produits comparables”, explique Wim, chef de produit nutrition sportive d’endurance. 

DES EQUIPES QUALIFIEES POUR DES PRODUITS AU TOP DU TOP !

Bon, vous connaissez déjà Aube, aka l’Enola Holmes des ingrédients. De ces derniers, elle sait tout, rien ne lui échappe ! Il y a aussi Juliette, ingénieure produit. Juliette est spécialisée dans l’analyse des besoins des sportif·ves. Sa mission ? Dénicher, à partir des green lists et des blacklists élaborées par Aube, tous les ingrédients qui sauront se rendre efficaces dans la pratique sportive en matière d’apports énergétiques, de goût, mais aussi de texture (difficile de mâcher un morceau de pain lorsqu’on court !). Une fois la recette terminée, c’est entre les mains d’un partenaire externe spécialisé dans la nutrition que cette dernière arrive. À savoir que nous accordons beaucoup d’importance aux propos de ce médecin du sport puisque nous retenons en moyenne 80 % de ses propositions ! En bref, ce trio de choc nous permet d’élaborer des produits complets et efficaces, dont nous sommes particulièrement fier·ères.

Enfin, et malgré le fait que nous ne travaillions pas en collaboration avec lui, nous sommes également très sensibles aux places que nous occupons dans les classements de Nicolas Aubineau, diététicien et nutritionniste du sport, et ce, dans le but d’améliorer nos produits afin qu’ils répondent à vos besoins.

barre-cereales

LA NUTRITION SPORTIVE DE DEMAIN CHEZ APTONIA

Lorsqu’on pose la question à Aube, cette dernière est catégorique : d’ici 2026, Aptonia doit être 100 % clean (RSL, Restricted Substances List), et 100 % clear (autrement dit, tous·tes les sportif·ves doivent comprendre à quoi servent les ingrédients présents dans nos produits). Nous avons aussi demandé à Aube, sur une échelle de 1 à 10 représentant nos objectifs en matière de nutrition sportive, à combien elle estimait qu’Aptonia se situait actuellement, “globalement, ce n’est vraiment pas mal : 6 ou 7 !”. Comme quoi, un petit bout de chemin a déjà été parcouru… et ce n’est pas fini !

Mais alors, vous vous questionnez peut-être sur ce qu’il en est des produits actuels : avons-nous inventé LA recette idéale, efficace, savoureuse, dépourvue d’additifs et d’ingrédients controversés ? Et bien, sachez qu’Aube, spécialiste en ingrédients, trouve irréprochables nos nouvelles barres bio et non-bio, y compris la barre petit-déjeuner, ainsi que notre bio energy fruits ! Et ça, ça fait plaisir !

Par ailleurs, concernant les ingrédients qu’il nous reste à remplacer, nous avons déjà commencé à utiliser du sucre de betterave au détriment du sirop de glucose et du sirop de glucose fructose. “Si le sucre reste un problème de perception consommateur, notamment via les applications prenant en considération les macros aliments, nous ne pouvons pas lutter contre cela, n’oublions pas que nos produits sont adaptés aux besoins des sportif·ves”.

PETIT LEXIQUE DES INGREDIENTS

Réduire nos listes d’ingrédients et les rendre intelligibles sont des démarches vers lesquelles nous nous dirigeons… Et dans lesquelles nous sommes déjà d’ailleurs entré·es ! La preuve :

 

La recette de notre barre aux graines et aux amandes, bio et sans gluten :

- Les graines, les amandes, le sirop de riz, les flocons d'avoine, et le miel pour l'énergie.

- Les graines et les amandes pour le goût et le côté croustillant. 

- Le sirop de riz déshydraté et l'huile de tournesol pour la texture.

- La poudre de jus d'acérola pour la vitamine C, un antioxydant permettant de protéger vos cellules contre le stress oxydatif, et contribuant également à un métabolisme énergétique normal.

- L'extrait riche en tocophérols permet, quant à lui, de limiter l’oxydation du produit.

CONCLUSION

Nous espérons que cet article saura vous aider à comprendre notre démarche et les petits pas que nous effectuons vers une alimentation sportive (plus) saine et (plus) naturelle, et pourquoi pas, à y adhérer à votre tour ! L’occasion est d’ailleurs bien choisie pour vous rappeler combien les avis que vous nous laissez sur decathlon.fr nous sont utiles ! Et pour cause, en prenant le temps de nous écrire, vous nous donnez de nouvelles pistes de réflexion à explorer, et nous permettez d’améliorer nos produits… Alors, merci pour votre précieuse aide !

Après tout, ce que nous n’avons pas encore dit, c’est que la nutrition sportive de demain est un virage à prendre ensemble. Alors, que diriez-vous d’en être ?

manon-barre

Manon

Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse* élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra* en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves.

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER 

Conseils
sport-problemes-gastriques
Dans le sport, et notamment les sports d’endurance, les troubles digestifs sont fréquents. Voici quelques recommandations pour optimiser le fonctionnement de votre système digestif avant et pendant l'effort.
Conseils
prepa-10-km
Quelle que soit l’épreuve, l’alimentation tient un place importante et ne doit pas être négligée. On vous explique comment bien préparer votre 10km.
Conseils
ultratrail-nutrition
Un ultra-trail nécessite des capacités physiologiques, physiques et mentales extrêmes. Votre stratégie nutritionnelle jouera un rôle prépondérant dans votre réussite et plusieurs paramètres sont à prendre en compte.
Conseils
periode-seche-perte-poids
Que ce soit une période de sèche ou de perte de poids, l’objectif est le même il s’agit d’une période de perte de masse grasse. C’est-à-dire du gras. Mais comment perdre de la masse grasse sans perdre de muscle ?
4.00 / 5 1 commentaire

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE