COMMENT ABORDER SEREINEMENT LA NATATION EN TRIATHLON ? 

La natation est toujours une partie stressante lors d’un triathlon, surtout le premier. Vous vous demandez bien comment ça va se passer ? Et comment l’aborder ? On vous aide à bien préparer cette première partie de votre course.

En effet, la natation en triathlon est souvent la partie la plus redoutée par les débutants, l’un des principaux freins pour se lancer dans le triple effort. Mais pas d’inquiétude, avec un bon entraînement et quelques conseils, vous verrez qu’il est possible d’aborder la natation de façon sereine et même d’y prendre du plaisir !

1/ S’ENTRAÎNER POUR ÊTRE À L’AISE EN NATATION  

Avant toute chose, il est important de savoir que toutes les nages sont autorisées en triathlon, vous pouvez donc faire de la brasse si c’est la nage dans laquelle vous vous sentez le plus à l’aise, pas besoin de savoir maîtriser le crawl d’entrée de jeu.

Ensuite, il n’y a pas de secret, pour être à l’aise en natation il faut pratiquer ! A vous de trouver la motivation qui vous poussera à aller nager au moins une fois par semaine. Pensez au bien être que vous allez ressentir en sortant, à la fierté d’aller vous entraîner de façon hebdomadaire et aux moyens que vous vous donnez pour atteindre votre objectif. On le sait, le plus dur c’est de se mettre en route et une fois qu’on y est on ne se pose plus de questions, on nage !

Essayez d’augmenter progressivement les distances jusqu’à pouvoir nager au moins la distance que fera la natation sur votre prochain triathlon. Vous pouvez même trouver des plans d’entraînement natation sur internet et suivre des séances de natation pour triathlon structurées, ce qui sera moins monotone que de ne faire que des longueurs.

Si vous n’êtes vraiment pas à l’aise dans l’eau, n’hésitez pas à prendre quelques cours pour acquérir des bases et améliorer votre technique de nage, vous gagnerez en confiance, vous économiserez de l’énergie et vous serez rassuré pour le jour J.

Astuce : pour progresser en natation prévoyez quelques séances de gainage dans la semaine. Cela renforcera vos abdominaux et lombaires pour acquérir une bonne position dans l’eau et faire en sorte que le corps reste droit. Vous gagnerez en efficacité et découvrirez la fameuse sensation de glisse et le plaisir qui va avec !

Conseil important : si vous souhaitez vous habituer aux conditions réelles de nage en eau libre et ne pas être surpris le jour de la course, essayez de pratiquer en milieu naturel dans un lac ou en mer. Cela vous permettra de tester la nage en combinaison, de vous habituer à des températures plus fraîches qu’en piscine et de vous familiariser avec une visibilité parfois réduite.

Apprenez à vous orienter en relevant régulièrement la tête quand vous nagez, en repérant un point éloigné, cela vous sera bien utile le jour J pour viser les bouées.

L’idéal, si vous le pouvez, est de nager en groupe, dans les pieds de celui de devant, ainsi vous aurez un avant goût du départ natation en triathlon avec les petits remous qu’il comporte !

Enfin, soyez patient, c’est à force de pratique et de persévérance que vous vous sentirez de plus en plus à l’aise dans l’eau et que vous gagnerez en confiance.

brasse-triathlon

2/ BIEN S’ÉQUIPER POUR FACILITER LA NATATION SUR VOTRE TRIATHLON  

En parallèle de votre entraînement natation, pensez à bien vous équiper pour pratiquer votre triathlon dans les meilleures conditions. Un indispensable pour vous aider à mieux flotter et vous protéger du froid : la combinaison néoprène. Choisissez un modèle conçu pour le triathlon avec un type de néoprène qui favorise la glisse et la flottaison, de la souplesse au niveau des épaules pour faciliter la nage et des ouvertures faciles pour la retirer rapidement lors de la transition. La combi est obligatoire lorsque l’eau est inférieure à 16°, optionnelle quand elle est entre 16 et 24° et interdite quand l’eau est supérieure ou égale à 24°. Certains redoutent les températures trop élevées et l’interdiction du port de la combinaison car elle représente un réel atout pour gagner en flottaison et améliorer son temps en natation !

Entraînez-vous à nager avec la combi, même si c’est en piscine, les sensations de nage sont différentes et cela vous permettra de voir si elle n’est pas trop serrée. En effet si vous êtes trop compressé vous risquez d’avoir la désagréable sensation de souffle coupé en eau libre. Apprenez aussi à la désenfiler, un peu de pratique vous aidera à moins stresser le jour J.

Investissez dans des lunettes adaptées à la nage en eau libre avec des verres larges pour une bonne vision et une bonne partie de mousse pour le confort. Certaines lunettes ont même des verres fumés pour éviter d’être ébloui en extérieur.

Pour le jour de la course prévoyez d’emmener un bonnet de bain sur lequel vous positionnez vos lunettes et par-dessus le bonnet de l’organisateur. Cela évitera que quelqu’un arrache malencontreusement vos lunettes (on ne sait jamais dans le bouillon du départ !) et vous permettra d’avoir moins froid si le temps est frais ce jour-là.

Enfin, n’oubliez pas de vous munir d’un stick anti frottements ou de vaseline que vous appliquerez le jour de la course au niveau du cou, des poignets et des chevilles. Cela évitera les frottements de la combinaison au niveau du cou et vous permettra de la désenfiler beaucoup plus facilement. Le stick anti frottements peut aussi s’appliquer au niveau des aisselles et de l’entrejambe pour protéger votre peau des échauffements pendant la course à pied.

stick-antifrottements

3/ TOUS NOS CONSEILS NATATION POUR LE JOUR J 

Le jour de la course arrive, le stress monte… comment ça va se passer ce départ natation ? Pas de panique, vous vous êtes entraîné, vous êtes bien équipé, il s’agit maintenant de bien préparer votre départ de course pour éviter le stress et profiter un maximum du moment !

Voici donc quelques conseils et astuces pour aborder sereinement le départ du triathlon :

Mémorisez bien le parcours natation et écoutez bien le briefing de l’arbitre, cela vous évitera de partir du mauvais côté de la bouée par exemple.

Mettez-vous à l’eau avant le départ et faites entrer de l’eau dans votre combinaison pour vous habituer à la température de l’eau. Si vous avez le temps, faites quelques longueurs pour vous échauffer. Selon les courses, le départ peut se faire depuis le bord d’un étang, d’un cours d’eau, sur la plage, un ponton ou dans l’eau directement. Dans tous les cas c’est toujours bien de s’être trempé avant.

Si vous n’êtes pas un nageur expert, au départ placez vous à l’arrière ou sur l’un des côtés, cela vous évitera l’effet “machine à laver” et vous donnera le temps de poser votre nage. Pour ceux qui sont plus à l’aise, ne vous placez pas trop derrière non plus pour ne pas être gêné par des nageurs plus lents qui seraient devant vous.

N’oubliez pas que vous pouvez adopter la nage dans laquelle vous êtes le plus à l’aise, n’hésitez pas à alterner crawl et brasse le temps de trouver votre rythme.

Pensez à passer bien à l’extérieur de la bouée si vous êtes nombreux, c’est un moment délicat où tout le monde se bouscule !

Enfin, petite astuce si vous voulez dépenser moins d’énergie pendant la nage : placez-vous dans les pieds d’un nageur qui va à la même vitesse que vous. Vous pourrez profiter de son aspiration et fournir moins d’effort, ce qui vous économisera pour la suite. De même si vous vous placez sur son flanc, mais vérifiez bien qu’il va dans la bonne direction !

Enfin, l’hydratation jour un rôle essentiel dans la préparation de votre course, pensez à bien vous hydrater après la nage. Vous pouvez aussi prendre une boisson d’attente une heure avant le départ pour maintenir votre niveau d’hydratation et de glycémie dans le sang qui peut être altéré avec le stress.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour être prêt sur la partie natation en triathlon. Place à la course et au plaisir ! Vous verrez qu’une fois que vous aurez effectué votre première nage sur un triathlon vous aurez acquis votre propre expérience et ça se passera de mieux en mieux !

 

 

charlotte-signature

Charlotte

Passionnée de sport, j’ai longtemps pratiqué la danse avant de découvrir le triathlon qui est devenu une vraie addiction dès ma première course ! Adepte des distances Sprint et Olympique, j’aime la variété qu’offre ce sport tant au niveau de sa pratique que de l’environnement dans lequel il me fait évoluer. Le triathlon c’est toujours de beaux défis en perspective avec beaucoup de plaisir à la clé !

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS POUR PROGRESSER EN TRIATHLON

Conseils
velo-tri
L’objectif est fixé, votre premier triathlon a lieu dans quelques semaines, maintenant place à l’entraînement ! Mais comment gérer la préparation avec trois sports ? Comment s’organiser ? Suivez nos conseils !
Conseils
zone-transition
Vous souhaitez franchir le pas et débuter le triathlon ? Vous vous êtes lancés un défi entres ami(e)s ? Vous voulez connaître le plaisir de franchir la ligne d'arrivée mais vous ne savez pas vraiment comment ça va se passer ? Découvrez comment se déroule un triathlon et nos conseils pour vivre pleinement cette première expérience.
Conseils
triathlon-natation
Que vous soyez sur le point de vous lancer dans le triple effort ou que vous soyez un expert de la discipline, le choix de votre matériel reste un de vos plus grands dilemmes. Au même titre que la trifonction, la combinaison néoprène est un élément indispensable dans votre garde robe de triathlète
Conseils
triathlon-reussir
L’inscription est faite, vous savez que dans quelques mois ou quelques semaines vous allez vous aligner sur le départ de votre premier triathlon. Le stress commence à monter ? Vous ne voulez pas rater cette première expérience sur le triple effort ? Suivez nos conseils !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE