La caféine

(1)
Déposer un commentaire

La caféine est une substance naturelle d'origine végétale. Elle est utilisée pour ses propriétés stimulantes sur le système nerveux. La caféine se retrouve sous différentes formes comme les boissons telles que le café ou le thé, les sodas industriels, boissons énergisantes, elle se trouve aussi dans des spécialités pharmaceutiques et compléments alimentaires.

Où trouver de la caféine ?

La caféine se trouve naturellement dans les grains de café, les feuilles de thé, le chocolat, les fèves de cacao et les noix de kola. Il existe 63 espèces végétales dont les feuilles, les graines ou les fruits contiennent de la caféine.

Teneurs en caféine :

Les grains de café : 0,6 – 2% pour l’arabica et 3 – 4,5% pour le robusta
Feuille de thé : 2,2% pour le thé vert et 4% pour le thé noir
Fève de cacao : 0,05 – 0,30%
Guarana : 2 – 5,8%
Le maté : 0,3 – 2,4%
Noix de Kola : 1,5 – 3%.

Effet ergogénique de la caféine

L’explication précise des effets ergogéniques de la caféine reste inconnue.
Selon toute vraisemblance, l’effet de la caféine lors d’exercice d’endurance ou de forte intensité résulte de l’utilisation facilitée des graisses comme carburant de l’effort tout en préservant les réserves limitées en glucides de l’organisme.

Cependant, bien que l’amélioration des performances d’endurance soit généralement consécutive à la prise de caféine, il faut avant tout prendre en compte l’influence de la nutrition dans la variation de réponses suite à la consommation de caféine.
En effet, les différences de sensibilité à la caféine, de tolérance et de réponses hormonales observées chez les individus à la suite de consommation de caféine à plus ou moins long terme obligent à relativiser les qualités ergogéniques de cette substance.

Avertissement au sujet de la caféine

Les individus qui habituellement ne consomment pas de caféine peuvent ressentir, lorsqu’ils en consomment, des effets secondaires indésirables. 
La caféine stimule le système nerveux central et peut entraîner nervosité, maux de tête, insomnies, irritabilités, palpitations, tremblements, agitations psychomotrices, élévations du rythme cardiaque et de la pression artérielle.

Sur le plan de la thermorégulation, la caféine agissant comme un puissant diurétique, sa consommation peut entraîner une perte inutile de liquide avant un effort physique et perturber la régulation thermique et la performance sportive en ambiance chaude.

Si l’ingestion de petites quantités de caféine peut avoir des effets favorables, sa consommation en excès peut avoir des conséquences dramatiques.

Caféine et dopage

Le CIO autorise la consommation de caféine par les sportifs tant que sa concentration dans les échantillons d’urine ne dépasse pas 12mg/ml.
Seul, 0,5 à 3% de la caféine ingérée se retrouve dans les urines, le reste étant en grande partie utilisée par le foie, avec des différences relativement importantes selon les individus. Les sportifs doivent savoir que 600 à 800mg de caféine (4 à 7 tasses de café) consommés en 30 minutes augmentent de manière significative la concentration urinaire en caféine a un niveau pouvant entraîner la discalification lors de compétition.

Il est a noté que la caféine est la seule substance pour laquelle des limites urinaires ont été imposées par le CIO.

D’après l’agence mondiale antidopage, la caféine n’est pas considérée comme une substance interdite. Cependant elle figure dans le programme de surveillance 2014. (http://www.wada-ama.org/fr/).

Marie Fauchille
Diététicienne | Nutritionniste
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE