Faire du sport quand il fait froid

(3)
Déposer un commentaire

L’hiver arrive, les thermomètres indiquent des températures qui commencent à décourager certains sportifs. Faut-il pour autant renoncer à son activité préférée ? Le sport reste toujours conseillé car l’organisme sait s’adapter au froid.

Quand il fait froid, les principaux objectifs seront :

  • De ne pas se refroidir ;
  • De limiter la déshydratation;
  • De fournir assez d’énergie pour assurer les besoins de l’organisme.

Sport & Froid : Faut-il s’équiper plus chaudement en hiver ?

Dans un premier temps, pour se protéger du froid, il faut s’habiller correctement et veiller à protéger les extrémités car ce seront les premières victimes du temps hivernal.

En effet, le froid s’attaque d’abord aux extrémités. Le refroidissement a pour conséquence de faire chuter le débit sanguin dans ces zones. Les doigts et orteils pourront être protégés du froid avec les chaufferettes pieds ou mains d’Aptonia.

Sport & Froid : Faut’ il s’hydrater plus en hiver ?

Même l’hiver, il faut s’hydrater régulièrement. Quand il fait froid, nous ne ressentons  pas forcément l’envie de nous hydrater. Le piège est là ! Pourtant nous transpirons autant l’hiver que l’été. De plus l’air froid est moins humide que l’air chaud, ce qui stimule la perte d’eau au niveau des voies respiratoires.

Les sportifs évoluant dans ce genre d’environnement perdent le réflexe de boire régulièrement. Afin d’éviter la déshydratation, pensez à absorber une boisson de l’effort toutes les 10 minutes environ.

Attention,  si vous pratiquez un sport en salle, celles-ci sont souvent trop chauffées ce qui favorise la déshydratation.

Sport & Froid : Faut-il manger plus gras en hiver ?

« Les aliments les plus appropriés aux efforts dans le froid sont d’abord ceux qui permettent aux muscles de travailler, c’est-à-dire ceux à base de glucides. Le sportif n’a pas besoin d’être gras s’il est bien vêtu, s’il mange suffisamment et s’il reste en mouvement.» d’après Denis RICHE, spécialiste français de la micronutrition.

Il faut couvrir les besoins énergétiques nécessaires c’est-à-dire qu’il faut couvrir la quantité d’énergie indispensable à un individu pour assurer ses dépenses énergétiques. Pour cela, il faut augmenter l’apport de glucides en limitant l’apport de lipides.

Marie Fauchille
Diététicienne | Nutritionniste
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Boisson isotonique à reconstituer ISO orange 650g
7,99 €*
54 avis
    Conseils
    les-risques-de-la-deshydratation

    L'eau représente 60 % du poids d'un être humain, c'est le composant principal de l'organisme. Une déshydratation peut donc avoir de graves conséquences sur le corps car l'eau intervient dans une multitude de réactions chimiques pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme. Toute activité physique produit de la chaleur qu'il faut éliminer, cela nécessite de transpirer, ce qui occasionne un risque de déshydratation.

    (3) 1
    Conseils
    sucres lents

    L’organisme est constitué en majorité d’eau (60%), de protéines, de lipides, de minéraux, et de glucides.
    Tous ces éléments proviennent de l’alimentation et sont soit utilisés pour fournir l’énergie nécessaire pour son bon fonctionnement, soit associés pour former la structure des tissus des organes.

    (4)
    HAUT DE PAGE