Comment adapter son alimentation à la pratique du basketball?

(2)
Déposer un commentaire

Le Basketball est un sport qui demande beaucoup d’énergie tout au long de l’année. Bien s’alimenter est essentiel pour la santé, la forme et la performance. La qualité de nos entraînements et compétitions dépend du travail réalisé en lien avec le basket mais également l’alimentation.

Besoins énergétiques du basketteur

L’organisme a besoin d’énergie pour fonctionner au quotidien mais également pour la pratique du basket. Les besoins énergétiques du basketteur sont donc le résultat de l’addition des dépenses énergétiques pour les activités quotidiennes et les dépenses liées aux entraînements et compétitions.

Besoins énergétique pour l’entraînement

Au cours de l’entraînement, les besoins énergétiques varient en fonction de l’intensité, la fréquence et la durée des séances. En effet, la charge de travail varie d’un joueur à un autre. La majorités des joueurs confirmés ont des matchs chaque semaine auxquels il faut ajouter les entraînements quasi-journaliers. Il est ainsi nécessaire d’apporter la bonne quantité d’énergie pour répondre aux exigences de ce sport.

En moyenne, la dépense énergétique se situe au alentour de 600kcal/heure pour un joueurs de 80kg

Apport énergétique pour un bon match

Le basket est un sport de haute intensité, il demande un effort sur la durée en alternant des phases de sprints et des phases d’appuis courts et vifs. Ainsi les besoins énergétiques sont élevés et varient selon les joueurs en fonction de leur capacité physique et de leur rôle technique au sein de l’équipe.

En moyenne, la dépense énergétique au cours d’un match est de 600kcal, mais gardons à l’esprit que cette valeur varie considérablement en fonction de l’individu.

Alimentation équilibrée et performance au Basketball

Une alimentation équilibrée à un impact direct sur l’entraînement et les compétitions. Elle permet de supporter la charge d’entraînements tout en limitant les risques de maladies et de blessures. Une alimentation équilibrée offre de nombreux avantages aux basketteurs, elle permet :

-          D’optimiser les entraînements,

-          D’améliorer la récupération des entraînements et compétitions,

-          De maintenir un poids stable,

-          De réduire les risque de blessures et de maladies,

-          De garantir une bonne préparation pour les matchs,

-          De réaliser des performances.

Pour s’assurer une alimentation équilibrée, il faut apporter :

-          Des féculents à tous les repas pour faire le plein d’énergie,

-          De la viande ou du poisson ou des oeufs, une à deux fois par jour,

-          5 fruits et légumes par jour, pour l’apport de vitamine, fibres et eau,

-          3 produits laitiers pour l’apport de protéines et de calcium,

-          Des matières grasses en quantité limitée pour l’apport de lipides et vitamines,

-          Des produits sucrés en quantité limitée pour le plaisir du palais,

-          De l’eau à volonté.

Hydratation et performance

Rappelons que l’hydratation tient une place primordiale dans la performance. il faut boire avant, pendant et après chaque entraînements et compétitions. D’autant plus que les salles sont souvent surchauffées, ce qui entraîne une grande quantité de pertes sudorales.

Boire de l’eau et des boissons isotoniques permet de limiter la déshydratation au cours des entraînements et des matchs. N’oublions pas que la déshydratation est le pire ennemi de tout basketteur.

 La période d’échauffement, les quarts-temps et la mi-temps sont les moments idéaaux pour s’hydrater et faire le plein d’énergie.  

Au cours des entraînements, il est nécessaire de prévoir des pauses pour s’hydrater.

L’absorption d’une boisson isotonique permet de combler à la fois les besoins d’hydratation et les besoins glucidiques dans la plupart des matchs et entraînements.

Lors des quarts-temps et lors de la mi-temps, compenser les pertes énergétiques permet au joueur de se maintenir au même niveau technique sur chaque période.

La récupération

La récupération après un entraînement fait déja déjà parti de la préparation de la séance suivante. La reconstitution des réserves en eau, sucres et electrolytes - considérablement réduites lors des séances -est essenteille pour accomplir des performances. Cette phase commence dés la fin de l’entraînement. L’objectif étant d’apporter au plus vite de l’eau, des glucides, des electrolytes et des protéines. Pour cela, plusieurs solution : La boisson de récupération qui a le coté pratique de tout apporter dans de bonnes proportions est idéale. Cette boisson peut être remplacée par une boisson isotonique associée à une barre protéinée... 

Marie Fauchille
Diététicienne | Nutritionniste
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Boisson isotonique à reconstituer ISO orange 650g
7,99 €*
54 avis
    Conseils

    L’organisme a besoin d’énergie pour fonctionner. Cette énergie est exprimée en kilocalorie ou en kilojoule. C’est pourquoi ces unités de mesure se trouvent sur les packagings des aliments commescialisés. Que signifie cette mesure ? Quelle quantité d’énergie faut-il apporter à notre corps ? Je réponds à toutes vos questions.

    (6)
    Conseils
    conseil-nutrition-apres-l-effort

    Bien s’alimenter avant et pendant l’effort c’est bien, mais gérer sa récupération c’est encore mieux. Trop souvent négligée, la phase de récupération a pourtant un rôle essentiel dans la réhydratation, la recharge des réserves énergétiques et la récupération musculaire. Elle aura également comme objectif l’élimination des toxines de fatigue.

    (7)
    HAUT DE PAGE