Bilan énergétique, Kcal ou kJ

(6)
Déposer un commentaire

L’organisme a besoin d’énergie pour fonctionner. Cette énergie est exprimée en kilocalorie ou en kilojoule. C’est pourquoi ces unités de mesure se trouvent sur les packagings des aliments commercialisés. Que signifie cette mesure ? Quelle quantité d’énergie faut-il apporter à notre corps ? Je réponds à toutes vos questions.

Qu’est ce que les calories et les joules ?

Techniquement une calorie équivaut à la quantité d’énergie nécessaire pour augmenter d’1 degré Celsius la température d’1g d’eau. Lorsque l’on parle d’aliments, on utilise une unité de mesure plus grande la kilocalorie (kcal) = 1000 calories.

L’autre unité d’expression est le joule sachant que 1 joule équivaut à la quantité d’énergie nécessaire à une force de 1 Newton pour déplacer un objet d’1 mètre dans la direction de la force. Comme pour les calories, 1 kJ = 1000J

Voici les définitions de ses deux unités de mesures utilisées dans l’alimentation. La réglementation européenne actuelle stipule que les deux unités doivent être utilisées pour indiquer la valeur énergétique des produits alimentaires.

Retenez donc que 1kcal = 4,184kJ et la notion de kcal et kJ n’aura plus de secret pour vous.

Qu’est que l’apport énergétique ?

Pour fonctionner, notre organisme utilise de l’énergie, donc des calories. La quantité de calories dont notre organisme a besoin dépend de nombreux paramètres : âge, poids, taille, sexe, activité physique, digestion, climat ...  Ainsi, un homme utilise plus de calories qu’une femme et un sportif plus qu’un sédentaire.

L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a fixé des recommandations d’apports énergétiques quotidiens à :

  • 2400 à 2600kcal par jour pour un homme adulte
  • 1800 à 2200kcal par jour pour une femme adulte.

Ces chiffres doivent être adaptés dans certain cas car ils ne prennent pas en compte une activité physique régulière ou soutenus.

Il faut savoir que les aliments que nous consommons sont dégradés en macronutriments (protéines, glucides et lipides) et en micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments). Seul les Protéines, glucides et lipides ont une valeur énergétique :

  • 1g de protéines = 4kcal
  • 1g de glucides = 4kcal
  • 1g de lipides = 9kcal

L’alimentation permet au corps de produire de l’énergie, indispensable à la réalisation de toute performance et de tout mouvement.

Qu’est ce que la dépense énergétique ?

Pour pouvoir vivre, faire fonctionner nos organes et réaliser des activités, nous dépensons de l’énergie. Il est donc indispensable de se réapprovisionner en énergie pour un bon fonctionnement.

Chaque jour, nous utilisons une certaine quantité d’énergie, appelé « dépense énergétique ». Cette dépense définit les besoins caloriques nécessaires apportés par l’alimentation.

La dépense énergétique comprend le métabolisme de base, la  dépense journalière et la digestion.

  • Le métabolisme de base est la quantité d’énergie minimum nécessaire pour assurer les fonctions vitales de l’organisme : cerveau, coeur, respiration, tonus musculaire, thermogénèse de réchauffement. Il représente 50 à 70% de la dépense calorique quotidienne. Au cours de la vie, notre métabolisme de base évolue, c’est à dire que la manière dont notre organisme utilise l’énergie change notamment selon notre état de santé ou notre état physiologique (ménopause, dysfonctionnement de la thyroide, régimes répétés ...). Ce qui peut diminuer ou augmenter l’utilisation des calories.
  • La dépense journalière correspond aux dépenses liées aux mouvements réalisés pour les activités quotidiennes, les exercices physiques ... Ce qui représente 20 à 40% de la dépense calorique quotidienne.
  • La dépense liée à la digestion des aliments utilise 8 à 10% de la dépense calorique quotidienne.

Ainsi la dépense énergétique quotidienne est représentée par ces trois éléments qui peuvent être variables.

Bilan énergétique

La notion de dépense et d’apport est nommé « le bilan énergétique ». L’objectif étant qu’il soit équilibré : apport = dépense pour bénéficier d’un poids stable. Ainsi si les apports sont supérieurs aux dépenses, il y aura une prise de poids, inversement, si les apports sont inférieurs aux dépenses, il y aura une perte de poids.

Bilan énergétique est objectifs physiques

L’activité physique peut entraîner des adaptations des apports en fonction des objectifs.

  • Prise de masse: l’apport énergétique doit être supérieur aux dépenses mais de façon controlé pour ne pas favoriser le stockage de graisse.
  • Affûtage, sèche, perte de poids: l’apport énergétique doit être inférieur aux dépenses, de manière contrôlé également pour ne pas favoriser la perte de masse musculaire.
  • Maintien de poids : l’apport énergétique doit être égale aux dépenses tout en veillant à l’équilibre alimentaire
Marie Fauchille
Diététicienne | Nutritionniste
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Boisson isotonique à reconstituer ISO orange 650g
7,99 €*
58 avis
    Conseils
    Comment prendre de la masse musculaire

    La prise de masse est une période dans votre entraînement ou le but est d’augmenter le volume du muscle. Elle entraîne une prise de poids c’est à dire une élévation de la masse maigre mais également de la masse grasse.

    (27) 6
    Conseils
    période de sèche – perte de poids

    Que ce soit une période de sèche ou de perte de poids, l’objectif est le même il s’agit d’une période de perte de masse grasse. C’est-à-dire du gras. Mais comment perdre de la masse grasse sans perdre de muscle ?

    (23) 8
    HAUT DE PAGE