Aspartame

(4)
Déposer un commentaire

L’aspartame est un édulcorant artificiel qui fait beaucoup parlé de lui. Il est l'objet de nombreuses polémiques sur sa possible toxicité sur l'organisme. L'aspartame se trouve aujourd'hui dans de nombreuses denrées alimentaires en remplacement du sucre au vu de son pouvoir sucrant nettement supérieur à celui du sucre.

Qu'est ce que l'aspartame ?

L'aspartame est un édulcorant découvert par hasard en 1965 par un chimiste travaillant en réalité sur la fabrication d'un médicament contre les ulcères. C'est en gouttant par inadvertance sa préparation qu'il réalise le goût sucré de sa préparation. En effet, l'aspartame a le pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du sucre.

L'aspartame est composé de deux acides aminés naturels (la phénylalanine et l'acide aspartique) qui sont couplés à un groupe méthylique. Dans l'organisme, l'aspartame se décompose en phénylalanine, acide aspartique et méthanol. Ce dernier est nocif pour l’organisme quand il est utilisé en grande quantité. L'apport de méthanol provenant de la décomposition de l'aspartame est extrêmement faible et est comparable avec la quantité de méthanol que dégage les aliments courants.

Aspartame et toxicité

L’aspartame est autorisé à être mis sur le marché pour la première fois aux Etats-Unis en 1974 par la FDA (Food and Drug Administration). Quelques mois plus tard, cette autorisation est suspendue suite a une non évaluation de la toxicité de la consommation d'aspartame. Des études sont donc effectuées, l'aspartame sera de nouveau autorisé à la consommation dans les aliments solides en 1981 puis dans les boissons en 1983. L'aspartame est autorisé en tant que édulcorant en 1996.

L'aspartame fait partie des ingrédients alimentaires les plus étudiés à ce jour (plus de 200 études scientifiques). Ainsi la sécurité de la consommation d'aspartame a été évaluée par de nombreux organismes nationaux et internationaux. Un comité international d'expert a fixé une dose journalière acceptable (DJA) d'aspartame à 40mg/kg de poids corporel. Aujourd'hui la dose journalière consommée est bien inférieure à celle autorisée, car les quantités présentes dans les produits sont en général 3 à 6 fois plus basses que les niveaux maximum autorisées.

L'EFSA exclut le risque potentiel que l'aspartame provoque des dommages aux gènes ou induise le cancer. Ses experts ont également conclu que l'aspartame n’entraînait pas de dommages pour le cerveau et le système nerveux.

Où trouve t'on de l'aspartame ?

L'utilisation de l'aspartame est autorisée dans l'UE en tant qu'additif alimentaire pour sucrer de nombreuses denrées comme les boissons, desserts, confiseries, chewing gum, yaourts et de nombreux produits à titre amaigrissant. L'aspartame se retrouve également dans environ 600 médicaments. L'aspartame se trouve facilement dans la liste des ingrédients d'un produit, soit sous le nom d'aspartame soit par son numéro (E 951).

L'aspartame chez Aptonia

L'EFSA exclut les risques potentiel de toxicité de l'aspartame. Cependant aujourd'hui le débat continue et augmente avec la parution d'études plus ou moins fiables sur l'innocuité ou pas de cet ingrédient. Le sujet est flou dans l'esprit du consommateur.

Aptonia a donc retiré l'aspartame de tous ses produits et ne travaillera plus avec cet ingrédient.

Marie Fauchille
Diététicienne | Nutritionniste
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Poudre pour boisson riche en protéines WHEY 9 vanille 1,8kg
44,99 €*
4.10 / 5 26 avis
    Conseils

    La protéine Whey, appelée il y a quelque temps « petit-lait » et encore nommée « protéine de lactosérum » est entièrement issue du lait. C’est une protéine phare dans les salles de musculation, cependant elle peut être bien utile dans d’autres activités.

    (16) 2
    Conseils
    antioxydant

    L’oxygène est un élément indispensable à la vie, nous ne pouvons pas nous en passer mais il donne naissance dans l’organisme à des dérivés qui, chaque jour, causent des dégâts à nos cellules. Ces dérivés sont appelés Espèces Réactives de l’Oxygène dont font partis les radicaux libres. L’objectif des antioxydants est de neutraliser ces radicaux libres.

    (6)
    HAUT DE PAGE